1 milliard de dollars dépensé en lobbying par les pétroliers contre la politique climatique

Durée de lecture : 2 minutes

25 mars 2019



Depuis la COP21 fin 2015, les plus gros groupes pétroliers et gaziers, ExxonMobil, Shell, Chevron, BP et Total, qui prétendent agir pour la maîtrise du réchauffement climatique, auraient dépensé 885.000 millions d’euros (un milliard de dollars) en lobbying, pour orienter l’élaboration et le vote des réglementations sur l’énergie et influencer les médias, assurant ainsi l’augmentation de leurs opérations en matière d’énergies fossiles.

C’est ce que dévoile le rapport d’InfluenceMap, une ONG britannique basée à Londres qui suit et analyse la manière dont les entreprises influencent la politique climatique. Publié le 22 mars, au lendemain d’une audition au Parlement européen du géant américain Exxon Mobil, accusé d’avoir menti durant des années au grand public et caché les dangers du réchauffement climatique, le rapport montre que, sous couvert d’écoblanchiment, ces entreprises s’opposent en fait activement aux réformes systémiques que les scientifiques estiment nécessaires pour atteindre l’objectif de la COP21 de Paris, par exemple, l’élimination urgente des combustibles fossiles à l’échelle mondiale.

InfluenceMap a étudié les comptes, les registres de lobbying et autres éléments de communication produits par ces groupes depuis 2015, et constaté la contradiction entre leurs annonces d’engagements sur le climat et leurs actions. Le rapport évoque aussi bien les contacts directs avec les législateurs et les élus, les millions dépensés dans « le marketing climat » et le rôle de leurs associations professionnelles dans les négociations. Sur plus de 110 milliards de dollars d’investissement de capitaux prévus pour 2019, seuls 3,6 milliards concernent d’ailleurs des projets bas carbone, souligne le rapport.

Pour l’écrivain britannique et militant écologiste George Monbiot , "C’est un écocide !", et "Dans un monde juste, cela serait jugé comme un crime contre l’humanité — et contre le reste de la planète vivante".





Lire aussi : Attention : les lobbies s’attaquent au principe de précaution


22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
À Toulouse, sept personnes en prison pour des tags
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
La banquise arctique a atteint sa deuxième étendue la plus basse jamais enregistrée
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat Politique
21 septembre 2020
Exclusif - La carte des emprises de l’Andra pour imposer l’enfouissement des déchets nucléaires
Enquête
21 septembre 2020
Carola Rackete : « Il ne s’agit plus d’être optimiste ou pessimiste mais de s’engager »
Entretien
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Climat Politique