48 pays d’Afrique ont émis moins de 1 % des émissions mondiales de CO2 depuis 1751

Durée de lecture : 2 minutes

19 décembre 2020



Selon une infographie du site internet Our World in data, entre 1751 et 2017, le monde a émis plus de 1,4 billion (1012) de tonnes de CO2 [1]. Le site a comparé les contributions totales de chaque pays en additionnant leurs émissions de CO2 annuelle, de 1751 à 2017. Sur la carte, la taille de chaque rectangle correspond à la somme des émissions de CO2 d’un pays. Quelques éléments clés en ressortent :

  • Les États-Unis ont émis plus de CO2 que tout autre pays à ce jour : à environ 400 milliards de tonnes depuis 1751, ils sont responsables de 25 % des émissions historiques. C’est deux fois plus que la Chine — deuxième contributeur national du monde ;
  • Les 28 pays de l’Union européenne (UE-28) — regroupés ici car ils négocient et fixent ensemble des objectifs — sont également des contributeurs historiques important à la hauteur de 22 % ;
  • Aujourd’hui, nombre des grands émetteurs annuels — comme l’Inde et le Brésil — ne sont pas de gros contributeurs dans un contexte historique ;
  • La contribution régionale de l’Afrique — par rapport à la taille de sa population — est très faible.

Dans la version originale de l’infographie, l’Afrique subsaharienne est si petite que seuls l’Afrique du Sud et le Nigeria justifient des étiquettes. Si on extrait la contribution de ces grands pays, les 48 autres nations d’Afrique sub-saharienne, qui comptent un milliard de personnes aujourd’hui, n’ont émis au total que 0,55% des émissions CO2 cumulées depuis 1751.





[1Précision pour la lecture des graphiques en anglais : 1012 se dit billion (mille milliards) en échelle longue, celle utilisée notamment en France ; et trillion en échelle courte, celle utilisée notamment dans les pays anglosaxons. De la même manière, billion en échelle courte, c’est milliard (109) en échelle longue.


Lire aussi : Les riches Européens polluent plus que les pauvres, et de plus en plus


24 janvier 2021
Le gouvernement veut repousser de deux ans la fermeture des élevages de visons
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2021
Les armes nucléaires sont interdites depuis le 22 janvier
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2021
Canal Plus n’a pas le droit de s’approprier le mot Planète, estime l’INPI
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Pour Greenpeace, la crise du Covid est l’occasion d’arrêter les vols courts
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
À Paris, les émissions automobiles causent 2.500 morts prématurés par an
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Un rapport plaide pour le retour des trains transfrontaliers
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Joe Biden signe le retour des États-Unis dans l’Accord de Paris
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Le référendum sur le climat face aux obstacles et aux oppositions
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Donald Trump : quatre ans de guerre à l’environnement
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Les syndicats d’EDF en grève contre le projet Hercule
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Gonzalo Cardona, protecteur de la conure à joues d’or, assassiné en Colombie
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
L’industrie du gaz et du pétrole a émis 70 millions de tonnes de méthane en 2020
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
La baisse des émissions de CO2 due aux autos électriques annulée par la prolifération des SUV
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Des ONG lancent un appel à M. Macron : « Stoppez le gaz de couche en Lorraine »
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2021
Le gouvernement renonce à remonter les déchets toxiques enfouis à Stocamine
Lire sur reporterre.net


12 décembre 2020
Les JO 2024 à Paris, une catastrophe écologique en Seine-Saint-Denis
Reportages
23 janvier 2021
« Tout le monde craque » : les jeunes activistes du climat sonnés par le Covid
Reportages
23 janvier 2021
Le gouvernement et la déforestation importée : des mots, pas d’actes
Entretien