Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Amazon

Amazon abandonne son projet d’entrepôt à Rouen

À l'entrée de Petit-Couronne, en février 2022.

Amazon renonce à s’installer à Petit-Couronne, près de Rouen. Joël Bigot, le maire de la commune, a annoncé la nouvelle jeudi 24 mars lors du conseil municipal. L’édile a rendu public un courrier de Gazeley, la société devant aménager le futur entrepôt de 160 000 m² pour accueillir Amazon, annonçant son retrait.

Selon le quotidien Paris Normandie, qui a relaté ses propos, Joël Bigot a exprimé sa profonde déception. « Ce soir, j’en veux à tous ceux qui ont tout fait pour discréditer notre territoire pour lequel nous nous battons », a-t-il déclaré, fustigeant notamment l’association écologiste Les Amis de la Terre, impliquée dans la coordination française des collectifs Stop Amazon. « J’en veux à tous ces bien pensants qui nous disent tout ce que l’on doit boire, tout ce que l’on doit manger, tout ce que l’on doit acheter », a précisé l’édile.

Lire aussi : Amazon à Rouen : Macron a « déroulé le tapis rouge à Jeff Bezos »

Le retrait d’Amazon est une grande victoire pour les opposants à son installation. Reporterre s’était rendu à Petit-Couronne en février dernier, pour les rencontrer. Ils s’inquiétaient notamment la surconsommation renforcée par le modèle Amazon, la disparition des commerces locaux, et la pollution provoquée par 2 200 véhicules supplémentaires déversés chaque jour sur les routes. Destinée à abreuver de ses colis le nord-ouest de l’Hexagone, la plateforme logistique, avec ses plus de 160 000 m² répartis sur trois niveaux, devait en effet comporter 61 quais, destinés au chargement et au déchargement des poids lourds.

L’activiste rouennais François Vaillant s’est réjoui, auprès de Reporterre, de cet « heureux résultat », et a assuré que les actions contre l’entreprise continueraient, « pour que les Rouennais soient plus nombreux à boycotter Amazon ! » Tous les mercredis depuis septembre 2021, que les températures soient clémentes ou non, ce septuagénaire se couvre de pancartes anti-Amazon, tel un homme sandwich, et distribue des tracts à la sortie du métro Théâtre des Arts, au centre-ville de Rouen.

François Vaillant, militant opiniâtre contre Amazon, se réjouit de cet « heureux résultat ». © NnoMan Cadoret / Reporterre

Néanmoins, Amazon n’a pas dit son dernier mot et compte toujours accroître son emprise croissante et rapide sur le territoire français, en s’installant dans le nord-ouest de l’Hexagone. Le géant du e-commerce aurait des vues sur d’autres terrains pour implanter son neuvième entrepôt en France, le premier en Normandie.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende