BD - Dites-le, mais pas avec n’importe quelle fleur

9 mars 2017 / Camille Besse et Éric La Blanche (Causette)

Sous son apparence fragile et légère, la fleur cache une industrie polluante et peu regardante des conditions de travail. Que faire ? Dédaigner les fleuristes ? Plutôt les choisir avec soin.

Ah ! Les fleurs. Mais comment dire notre amour, lors de la Saint-Valentin et de la Fête des mères, avec des fleurs qui ne soient pas d’affreux poisons aux bilans écolo et social catastrophiques ? On vous l’explique dans ce troisième volet du partenariat entre Reporterre et
























Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Si belle ! Mais la fleur est une industrie polluante

Une BD que vous pouvez retrouver sur papier dans le tout nouveau numéro de Causette.

THEMATIQUE    Agriculture Quotidien
16 février 2018
« La mort de ce territoire se prépare » : le cri d’alarme de 52.000 paysans angoissés
Info
24 février 2018
Les normes tuent les paysans
Tribune
23 février 2018
La stupidité autoritaire
Edito


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Agriculture Quotidien





Du même auteur       Camille Besse et Éric La Blanche (Causette)