BD - Dites-le, mais pas avec n’importe quelle fleur

9 mars 2017 / Camille Besse et Éric La Blanche (Causette)

Sous son apparence fragile et légère, la fleur cache une industrie polluante et peu regardante des conditions de travail. Que faire ? Dédaigner les fleuristes ? Plutôt les choisir avec soin.

Ah ! Les fleurs. Mais comment dire notre amour, lors de la Saint-Valentin et de la Fête des mères, avec des fleurs qui ne soient pas d’affreux poisons aux bilans écolo et social catastrophiques ? On vous l’explique dans ce troisième volet du partenariat entre Reporterre et























Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés.

Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et laissons tous nos articles en libre accès, afin qu’ils restent consultables par tous. Reporterre dépend en grande majorité des dons de ses lecteurs. Le journal, indépendant et à but non lucratif, compte une équipe de journalistes professionnels rémunérés, nécessaire à la production quotidienne d’un contenu de qualité. Nous le faisons car nous croyons que notre point de vue, celui de l’environnement et de l’écologie, compte — car il est aussi peut-être le vôtre.

Notre société a besoin d’un média qui traite des problématiques environnementales de façon objective, libre et indépendante, en restant accessible au plus grand nombre ; soutenir Reporterre est ma manière de contribuer à cette démarche. » Renan G.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Si belle ! Mais la fleur est une industrie polluante

Une BD que vous pouvez retrouver sur papier dans le tout nouveau numéro de Causette.

THEMATIQUE    Agriculture Quotidien
21 septembre 2018
À Hambach, les batailles de l’esprit
Édito
21 septembre 2018
Steffen M., mort à Hambach pour « informer les gens de ce qu’il se passe »
Info
22 septembre 2018
Au Jardin sans pétrole, les frelons ont droit à leur part du raisin
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Agriculture Quotidien





Du même auteur       Camille Besse et Éric La Blanche (Causette)