Bonne nouvelle : l’UFC montre qu’il est possible de réduire la pollution des eaux

28 mars 2019

L’eau du robinet continue d’être contaminée pour plus de deux millions de consommateurs, principalement par les nitrates et les pesticides, et ce, malgré une politique de dépollution coûteuse : les traitements des pollutions agricoles occasionnent un surcoût estimé entre 750 millions et 1,3 milliard d’euros par an. Partant de ce constat, l’UFC - Que Choisir a mené une enquête pendant six mois sur les captages prioritaires, autrement dit des lieux de prélèvement d’eau ciblés par des mesures de protection renforcées car particulièrement menacés par les pollutions. En France, 1.000 captages sur les quelque 35.000 existants sont classés prioritaires ; l’association de consommateurs en a examiné 102, répartis sur tout le territoire métropolitain.

Ses conclusions sont encourageantes. « Dans deux captages sur trois,
on constate une baisse des nitrates,
a détaillé Olivier Andrault, chargé de mission à l’UFC, lors d’un point presse jeudi 28 mars. Côté pesticides, les niveaux de pollution dans les eaux brutes ont baissé de 70 % en moyenne. » Ces bons résultats s’expliquent notamment par une implication des communes desservies par l’eau captée dans la protection du captage, la mise en place de mesures obligatoires et d’objectifs ambitieux de réduction de l’utilisation des produits phytos, et un accompagnement et suivi régulier des agriculteurs vers un changement de pratiques agricoles.

« Notre étude montre qu’il est possible de protéger la ressource en eau, s’est réjouit Alain Bazot, président de l’UFC. Il faut donc étendre ces mesures qui marchent à l’ensemble des captages d’eau potable de notre pays. » L’association de consommateurs demande notamment le pilotage des captages par les collectivités locales desservies, le développement de l’agriculture bio près des lieux de prélèvement, et l’application du principe pollueur-payeur, car « il n’est pas normal que ce soient les consommateurs qui payent pour la pollution des eaux par l’agriculture intensive », a estimé M. Bazot.

« Notre étude est un premier pas, il faudrait que les pouvoirs publics mènent eux-mêmes un état des lieux exhaustif sur tout le territoire, ce qui n’a pour le moment jamais été fait », a précisé le président. L’UFC - Que Choisir entend porter ces demandes lors des Assises de l’eau, dont la seconde phase se déroule ce printemps.

  • Source : Reporterre.
  • Photos :
    . chapô : © Lorène Lavocat/Reporterre.
    . graphiques : UFC Que Choisir.



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.



25 avril 2019
La banquise Arctique bat ses records de fonte
Lire sur reporterre.net
25 avril 2019
Le tribunal jugera lundi 29 avril la levée du contrôle judiciaire de Gaspard Glanz
Lire sur reporterre.net
24 avril 2019
Une vingtaine de sociétés de rédacteurs et journalistes apportent leur soutien à Gaspard Glanz
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Notre-Dame, site désormais pollué par le plomb ?
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Un recours au Conseil d’État demande l’interdiction des grenades GLI-F4
Lire sur reporterre.net
18 avril 2019
Le dioxyde de titane, alias E171, sera interdit en janvier 2020
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
La société Arkolia confirme son projet de méga centrale solaire sur le Larzac
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Un nouvel observatoire pour évaluer l’action des députés européens
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Blocages à Londres : Extinction Rebellion réclame un « état d’urgence climatique »
Lire sur reporterre.net
16 avril 2019
Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
L’exportation du lait européen en Afrique est nuisible, alerte un collectif d’ONG
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
Le glyphosate interdit au Vietnam
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
La manifestation pour la liberté de manifester brutalement empêchée à Toulouse
Lire sur reporterre.net
13 avril 2019
Appel à manifester pour les libertés samedi 13 avril
Lire sur reporterre.net
10 avril 2019
La fonte des glaciers fait monter le niveau de la mer à un rythme de plus en plus rapide
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Eau, mers et océans

18 avril 2019
« Le gouvernement d’Emmanuel Macron est composé de lobbies »
Entretien
25 avril 2019
EXCLUSIF - La carte des portraits de Macron réquisitionnés pour le climat
Info
25 avril 2019
Au Havre, la bétonisation de l’estuaire détruit la biodiversité
Enquête


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Eau, mers et océans