Bruno Barillot, qui avait lutté contre les essais nucléaires, est décédé

Durée de lecture : 2 minutes

29 mars 2017

Bruno Barrillot, chercheur et ardent opposant aux essais nucléaires, est décédé samedi 25 mars à l’hôpital du Taaone, à Papeete, en Polynésie française, des suites d’une longue maladie. Il aurait eu 77 ans le 9 avril prochain.

Bruno Barrillot, originaire de Lyon, était un prêtre catholique. Dans les années 60 et jusque dans les années 90, la France procède à 210 essais nucléaires. Alors en fonction au sein du clergé, Bruno Barrillot interpelle l’église à ce sujet mais il n’est pas entendu. Ses convictions ne sont alors plus en adéquation avec son sacerdoce, il décide de démissionner et de débuter des recherches sur les essais nucléaires français.

Après plusieurs années au sein d’organisations anti-nucléaires, il arrive en Polynésie dans les années 90 en tant que journaliste à Libération.

Bruno Barrillot intègre le mouvement des jeunes indépendantistes et mène en parallèle des recherches à Mangareva. Il écrira plusieurs livres sur les essais nucléaires avant d’être à l’origine de l’association Moruroa e Tatou.

Spécialiste des armements et notamment des armes nucléaires, Bruno Barrillot a été le co-fondateur, en 1984, du Centre de Documentation et de Recherche sur la Paix et les Conflits, devenu depuis l’Observatoire des armements.

En 2001, c’est avec Roland Oldham et John Doom qu’il fonde l’association des anciens travailleurs et des victimes de Moruroa et Fangataufa, Morurora e tatau

De 2009 à 2013, sous les gouvernement Tong Sang et Temaru, Bruno Barrillot est délégué polynésien pour le suivi des conséquences des essais nucléaires en Polynésie française. La Délégation polynésienne pour le suivi des conséquences des essais nucléaires (DSCEN) avait été créée en décembre 2007.

Bruno Barrillot est licencié de ce poste au retour de Gaston Flosse au pouvoir en 2013. En août 2016, le gouvernement Fritch le remet dans ces fonctions.

Bruno Barrillot laisse derrière lui un fils adoptif d’origine Béninoise qu’il avait pris sous son aile à l’âge de 20 ans.




16 janvier 2020
Européens, Étasuniens et Chinois prévoient de moins prendre l’avion en 2020
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Les militants de Greenpeace qui s’étaient introduits dans la centrale de Cattenom condamnés à des amendes
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
2019, deuxième année la plus chaude de l’histoire
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Huit décrocheurs de portraits condamnés en appel
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
85 % des endives sont des OGM, dénonce la Confédération paysanne
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
De la pluie attendue dans des régions australiennes touchées par les feux
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
Open de tennis d’Australie : une joueuse abandonne à cause de la qualité de l’air
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
L’ONU veut protéger au moins 30 % de la planète d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2020
Extinction Rebellion, une « idéologie extrémiste » selon la police antiterroriste britannique
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2020
Au Canada, une Nation première s’oppose à la construction du gazoduc Coastal GasLink
Lire sur reporterre.net
11 janvier 2020
Le gouvernement prolonge un permis de recherche d’hydrocarbures en France
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2020
Le photojournaliste Jean Segura relâché sans charges après une journée de garde à vue
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2020
Foot : à chaque arrêt, le gardien australien Mathew Ryan fera un don pour la lutte contre les incendies
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2020
Contre l’inaction climatique, des marches réunissent des milliers de personnes dans neuf villes
Lire sur reporterre.net
8 janvier 2020
Un milliard d’animaux morts, 2.000 maisons détruites
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Armée

8 janvier 2020
Femmes de chambre en grève à l’hôtel Ibis : « La sous-traitance, c’est la maltraitance »
Reportage
17 janvier 2020
Déterminé, le mouvement social cherche à tenir dans la durée
Reportage
17 janvier 2020
Malgré les mégafeux, l’Australie ne rompt pas avec l’industrie du charbon
Info


Dans les mêmes dossiers       Armée