Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

En brefSanté

Coca-Cola France finance des programmes de recherche sur l’obésité et le diabète

Le groupe Coca-Cola a financé à hauteur de 7 millions d’euros divers organismes et projets de recherche sur les liens entre sodas sucrés et light, obésité et diabète, révèle l’ONG Foodwatch dans un communiqué publié mercredi 6 avril.

Ainsi, l’industriel a accordé 719.200 euros à l’Institut européen d’expertise en physiologie (IEEP), auteur d’une étude comparative sur les boissons avec ou sans édulcorants et leur influence sur l’insuline menée depuis 2012 par Fabrice Bonnet du CHU de Rennes. Ou encore, 690.000 euros à l’International prevention research institute (Ippri), dont les chercheurs produisent des études rassurantes au sujet des édulcorants. Entre autres aussi, 117.764 euros à l’Association française des diététiciens nutritionnistes, pour leurs activités « scientifiques et de communication ».

En réalité, les sodas contribuent à l’inquiétante progression du taux de surpoids (30 %) et d’obésité (13 %) chez les adultes en France, rappelle l’ONG. Selon plusieurs études, ils augmentent le risque de diabète qui tue plus de 10.000 personnes par an en France, est responsable de près de 8.000 amputations de membres inférieurs, de 17.000 AVC et de plus de 11.000 infarctus du myocarde chaque année.

-  Source : Foodwatch

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende