Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Grands projets inutiles

Darmanin et Borne annoncent un « compromis » sur le canal Seine-Nord

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin et la ministre des Transports Elisabeth Borne ont annoncé avoir trouvé un « compromis » avec les collectivités locales permettant de relancer le projet du canal Seine-Nord en « pause » depuis le 1er juillet, mardi 3 octobre dans le Courrier picard.

« Tous les éléments sont sur la table pour trouver une solution pour le canal Seine-Nord Europe », affirme Elisabeth Borne dans cet interview. « Nous avons trouvé un compromis », complète Gérald Darmanin. « Aujourd’hui, l’État est prêt à avancer avec les collectivités sur la base d’un nouveau montage qu’elles proposent », déclare Mme Borne.

Le canal, long de 107 kilomètres entre Compiègne (Oise) et Aubencheul-au-Bac (Nord), a vocation à être le maillon manquant entre la Seine et le réseau fluvial de l’Europe du Nord, pour le transport de marchandises entre les pays du Bénélux et la région parisienne.

Le canal Seine-Nord faisait partie, comme le tunnel ferroviaire entre Lyon et Turin, de la vingtaine de projets d’infrastructures de transports concernés par la "pause" décrétée par le gouvernement début juillet, alors que 10 milliards d’euros manquent dans les cinq ans à venir pour honorer les engagements pris par l’Etat.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende