Des millions de microplastiques découverts au fond de la Méditerranée

Durée de lecture : 2 minutes

5 mai 2020



Publiée le 30 avril dans la revue Science, une étude internationale, menée par l’Université de Manchester (Royaume-Uni), le National Oceanography Center (Royaume-Uni), l’Université de Brême (Allemagne), l’IFREMER (France), et l’Université de Durham (Royaume-Uni), a apporté un éclairage nouveau sur la pollution plastique des mers et des océans.

Plus de 10 millions de tonnes de déchets plastiques sont rejetés dans les océans chaque année. Si les déchets flottants sont aujourd’hui très étudiés, leur masse cumulée représente moins de 1 % du plastique présent dans les océans du monde. Les scientifiques supposaient que les 99 % manquants se trouvaient dans les profondeurs de l’océan, mais jusqu’à présent, personne ne savait où ils se trouvaient exactement.

Le projet de recherche a révélé les niveaux de microplastique les plus élevés jamais enregistrés sur un fond marin, avec jusqu’à 1,9 million d’unités couvrant seulement un mètre carré. Les prélèvements ont été effectués au fond de la mer Tyrrhénienne, une partie de la Méditerranée comprise entre la Corse, la Sardaigne, la Sicile et l’Italie.

Ces travaux ont également montré comment les courants marins transportent de minuscules fragments et fibres de plastique sur le fond marin. Ces courants peuvent concentrer les microplastiques dans d’énormes zones d’accumulations de sédiments, qu’ils ont appelés hotspots de microplastiques.

Ces microplastiques seraient essentiellement des fibres issues de vêtements et d’autres textiles, qui ne sont pas efficacement filtrés dans les usines de traitement des eaux usées domestiques, et qui pénètrent aisément dans les rivières, les fleuves, et les océans.

- Source : Actu-environnement et Ifremer.
- Photo : Pixabay.





Lire aussi : La production de plastique va augmenter de 40 % d’ici 2030


1er octobre 2020
Groenland : au XXIe siècle, la fonte de la calotte glacière sera la plus importante depuis 12.000 ans
Lire sur reporterre.net
1er octobre 2020
Le gouvernement a présenté son « budget vert » — enfin, verdi
Lire sur reporterre.net
1er octobre 2020
Une video de L214 dénonce les élevages de lapins
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
La répression des manifestations par la justice est dénoncée par Amnesty International
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
En Île-de-France, des taxis volants pour les JO de 2024
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
Après la Convention pour le climat, l’« Assemblée citoyenne pour l’agriculture » décevra-t-elle ?
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
En Ardèche, le projet de méga-église suspendu le temps d’une étude environnementale
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
Plus de cent chefs d’États attendus à l’ONU pour parler de biodiversité
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
En Allemagne, la question des déchets radioactifs refait surface
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Cirques et élevages : « fin progressive » de l’utilisation des animaux sauvages
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Intervention policière contre le camp climat parisien
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Mobilisation ce mardi contre « la frénésie anti-squat »
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets Eau, mers et océans

30 septembre 2020
Intimidations, arrestations… Les écologistes biélorusses réprimés par le pouvoir
Info
8 septembre 2020
Les fausses promesses de la voiture électrique — l’enquête de Reporterre
Enquête
1er octobre 2020
M. Bezos, à quoi ça sert d’être chaque jour plus riche ?
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Déchets Eau, mers et océans