Faire un don
13910 € récoltés
OBJECTIF : 80 000 €
17 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Des réserves marines pour protéger un tiers des océans, propose un rapport de Greenpeace

Durée de lecture : 2 minutes

4 avril 2019

Greenpeace a publié, jeudi 4 avril, une étude en collaboration avec des biologistes marins, montrant qu’il est possible de protéger plus d’un tiers de nos océans d’ici à 2030. Cette publication intervient au moment où les États membres des Nations unies sont réunis à New York pour élaborer un traité mondial sur la haute mer.

Les résultats du rapport « 30x30 : feuille de route pour la protection des océans » montrent qu’il est possible de protéger le tiers des eaux internationales à travers la création d’un réseau mondial d’aires marines protégées.

Greenpeace rappelle par ailleurs qu’il est « impérieux » de protéger et de restaurer les écosystèmes martins de la haute mer, qui représentent 70 % de l’espace vital disponible sur notre planète : sans leur capacité de captation du carbone, notre atmosphère contiendrait 50 % de CO2 en plus, et la hausse des températures rendrait le monde inhabitable. Bien qu’essentielle à notre survie, la haute mer se trouve pourtant confrontée à de multiples menaces : pêche, activités d’exploitation minière, changement climatique, acidification, plastiques et autres pollutions.

« Ces recherches montrent qu’il est tout à fait possible de concevoir un réseau mondial de réserves marines d’un bout à l’autre de la planète, explique Edina Ifticène, chargée de campagne Océan pour Greenpeace France. Il ne s’agit pas seulement de traits tirés sur une carte, mais d’un réseau de protection cohérent qui engloberait des hauts lieux de biodiversité, des couloirs de migration et des écosystèmes critiques. Cette feuille de route pour la protection des océans permettrait de renforcer la résilience des écosystèmes marins face au changement climatique. »

D’après l’ONG, « les négociations qui se déroulent à l’ONU sont cruciales et la France, qui possède le deuxième domaine maritime mondial, a un rôle majeur à jouer ».

- Source : communiqué de Greenpeace.

- Photo : Méduse à crinière de lion (© Alexandre Semenov)



Lire aussi : La négociation pour protéger les océans s’est rouverte à l’ONU


5 décembre 2019
Extinction Rebellion a saboté 3.600 trottinettes électriques en soutien à la grève générale
Lire sur reporterre.net
4 décembre 2019
La France est un des pays les plus exposés aux risques climatiques
Lire sur reporterre.net
4 décembre 2019
Les émissions mondiales de CO2 ont encore augmenté en 2019
Lire sur reporterre.net
4 décembre 2019
Les assassins de Berta Cáceres condamnés à plus de 30 ans de prison
Lire sur reporterre.net
3 décembre 2019
Plusieurs organisations écolos appellent à la grève et à la mobilisation le 5 décembre
Lire sur reporterre.net
3 décembre 2019
Des pistes concrètes pour réduire l’aviation
Lire sur reporterre.net
2 décembre 2019
Les start-up de trottinettes électriques utilisées pour briser la grève du 5 décembre
Lire sur reporterre.net
30 novembre 2019
Le gouvernement britannique rêve d’ouvrir la porte aux OGM, grâce au Brexit
Lire sur reporterre.net
30 novembre 2019
La Colombie britannique reconnait les droits des peuples autochtones
Lire sur reporterre.net
29 novembre 2019
Le Parlement européen a décrété l’urgence climatique
Lire sur reporterre.net
29 novembre 2019
L’État commande 1.400 nouveaux LBD
Lire sur reporterre.net
29 novembre 2019
Nouveaux OGM : l’Agence de sécurité sanitaire dénonce un manque de transparence
Lire sur reporterre.net
28 novembre 2019
Un nouveau geste climatique de M. Macron : il valide l’autoroute Toulouse-Castres
Lire sur reporterre.net
28 novembre 2019
Des activistes bloquent l’entrepôt d’Amazon à Brétigny-sur-Orge
Lire sur reporterre.net
27 novembre 2019
87 plaintes contre le glyphosate déposées à Rennes
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Eau, mers et océans

5 décembre 2019
Face au réchauffement climatique, pour une science ouverte à tous
Tribune
5 décembre 2019
Chili : même sans la COP, les écolos se mobilisent
Info
4 décembre 2019
Déprimé par la crise climatique ? Voici comment soigner l’éco-anxiété
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Eau, mers et océans