Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Numérique

Électronique : le reconditionné, oui, mais à certaines conditions

Un téléphone en train d'être reconditionné.

Acheter un smartphone ou un ordinateur reconditionné plutôt qu’un appareil neuf permet de limiter les conséquences sur l’environnement… mais pas toujours ! C’est l’une des conclusions de l’étude publiée le 9 septembre par l’Agence de la transition écologique. Pour la première fois, l’Ademe a évalué les répercussions environnementales de cinq familles de produits reconditionnés sur l’ensemble de leur cycle de vie : smartphones, tablettes, ordinateurs fixes et portables, et consoles de jeux.

Un téléphone mobile reconditionné permet de prévenir l’extraction de 76,9 kg de matières premières et l’émission de 24,6 kg de CO₂eq (GES) par année d’utilisation. Pour un ordinateur reconditionné, ce sont 127 kg de matière et la production de 314 g de déchet électronique évités. « L’étude révèle que le reconditionnement est d’autant plus vertueux qu’il est réalisé le plus tard possible dans la vie l’équipement, et quand la durée de vie du produit est réellement augmentée par les opérations de reconditionnement », souligne l’Agence.

Pièces neuves et temps d’utilisation

Différents facteurs peuvent jouer sur l’effet réel du reconditionnement : des accessoires neufs ont-ils été ajoutés sur l’appareil ? Le reconditionneur change-t-il certaines pièces de façon systématique ? Utilise-t-il des pièces de seconde main ? D’où proviennent ces pièces ? Où est réalisé le reconditionnement ? Quel est le volume et la matière de l’emballage dans lequel est livré l’appareil ?

« Plus le nombre de pièces changées est important, plus l’avantage environnemental se réduit. Plus la durée de détention est longue, plus cet avantage s’accroît », rappelle l’Ademe, qui prend l’exemple d’un ordinateur portable dont l’écran, la mémoire vive et le disque dur constituent la majorité des impacts (20 à 57 % de l’impact du neuf). L’étude montre qu’utiliser moins de 5 ans un ordinateur reconditionné dont la plupart des pièces sont neuves est plus néfaste à l’environnement qu’utiliser un ordinateur neuf pendant 5 ans.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende