En Angletererre, les lourdes peines infligées à des militants anti-gaz de schiste sont annulées en appel

21 octobre 2018

Les juges de la cour d’appel ont annulé le mercredi 17 octobre, parce que « manifestement excessives », les peines de prison prononcées à l’encontre des trois hommes emprisonnés pour avoir participé à une manifestation anti-fracturation hydraulique en Grande-Bretagne, dans le Lancashire.

Les trois hommes auront passé trois semaines en prison.

Simon Roscoe Blevins et Richard Roberts avaient été condamnés à16 mois et Rich Loizou à 15 mois le mois dernier, probablement les premiers militants condamnés à de la prison ferme au Royaume-Uni pour avoir pris part à une manifestation anti-fracturation (voir aricle du 27 septembre ci-dessous).

En juillet 2017, ils étaient montés sur des camions se dirigeant vers le site de fracturation de Cuadrilla, près de Blackpool, et avaient bloqué un convoi pendant 99 heures.

Le juge qui avait prononcé la peine, Robert Altham, avait refusé pendant le procès de les autoriser à faire état de leur opposition à la fracturation et de la dangerosité du procédé pour expliquer leurs actions.

Le fait que le juge Robert Altham, aurait pu faire preuve de partialité, parce que sa sœur dirige une entreprise de plates-formes de forage pétrolier et gazier, et avait soutenu les plans de fracturation de Cuadrilla et le gaz de schiste en général, n’a pas été pris en considération par le juge d’appel Sir Ian Burnett.

Source : ES avec Drill or drop


  • Article du 27 septembre 2018 :

Trois opposants au gaz de schiste condamnés à de la prison ferme en Grande-Bretagne

Trois hommes qui avaient pris part à l’une des plus longues manifestations contre une mine de schiste au Royaume-Uni viennent d’être condamnés à de la prison ferme, selon le site d’information indépendant Drill or Drop. Le juge de la cour de Preston Crown a condamné Richard Roberts et Simon Blevins à 16 mois et Rich Loizou à 15 mois de prison. Un quatrième homme qui a également participé à la manifestation a été condamné à une peine d’un an de prison avec sursis.

Les quatre hommes étaient montés sur des camions apportant des équipements nécessaires à l’ouverture du site d’exploitation de gaz de schiste de Cuadrilla, dans le Lancashire, en juillet 2017.

Ces trois hommes sont les premiers militants envoyés en prison pour avoir participé à une manifestation contre le fracking (la fracturation hydraulique) au Royaume-Uni. L’avocat de l’un d’entre eux a déclaré qu’ils étaient les premiers militants environnementaux du pays à être emprisonnés depuis 1932.

M. Loizou, 31 ans, enseignant de Devon, M. Blevins, 26 ans, pédologue de Sheffield, et M. Roberts, restaurateur de pianos de Londres, avaient nié les accusations de nuisance publique, mais ont été reconnus coupables après un procès de sept jours, qui s’est terminé le 22 août 2018. M. Brock, 47 ans, de Sheffield, avait plaidé coupable de la même infraction lors d’une audience antérieure.

La manifestation de « surf sur camion », avait débuté le 25 juillet 2017 à 8 h 6 lorsque Richard Roberts est monté sur le premier camion du convoi qui roulait sur l’A583 et s’approchait du site de gaz de schiste Preston New Road appartenant à l’entreprise Cuadrilla. Peu de temps après, il a été suivi par Rich Loizou, qui est monté sur le dernier camion de la file. Le même jour, à 15 h 18, Simon Blevins montait sur le deuxième véhicule du convoi. Julian Brock est lui, monté sur son véhicule tôt le matin du 26 juillet 2017.

La durée totale de la manifestation a été de 99 heures et 31 minutes. Elle aurait coûté 12.000 livres sterling à la police du Lancashire et 50.000 livres à Cuadrilla. Le procureur Craig MacGregor a déclaré que l’A583, la route principale reliant Blackpool à Preston, avait été stoppée dans les deux sens.

  • Source : Drill or Drop
  • Photo : « Surf sur camion » le 25 juillet 2017. © Reclaim The Power




23 mai 2019
Le gouvernement « constate l’incompatibilité du projet Montagne d’or » avec l’environnement
Lire sur reporterre.net
23 mai 2019
Des activistes ont mené une opération nature morte au siège de Bayer-Monsanto
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Une île de plastique dérive au large de la Corse
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
La fonte des glaces d’ici 2100 pourrait provoquer une montée des océans de deux mètres
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Des militants écolos ont perturbé l’assemblée générale de la Société Générale
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Center Parcs de Roybon : les opposants remportent une victoire juridique
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
À Londres, une action de Greenpeace contre la multinationale du pétrole BP
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
Entre 16,4 et 24 millions d’Européens seraient contaminés en cas d’accident nucléaire, selon une étude
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
La fin des véhicules thermiques en 2040 inscrit dans le projet de loi Mobilités
Lire sur reporterre.net
20 mai 2019
Affaire du siècle : la procédure judicaire est lancée
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
San Francisco interdit la reconnaissance faciale
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
Les subventions aux fossiles responsables de 28 % des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Dans l’Aude, des Faucheurs volontaires occupent l’usine de Monsanto
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Une chaleur exceptionnelle frappe l’Arctique
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
La France n’est pas préparée au « choc climatique », selon un rapport sénatorial
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Mines et Gaz de schiste

THEMATIQUE    Luttes
22 mai 2019
Animaux, internet libre, décroissance… des « petits » partis en campagne
Enquête
23 mai 2019
En Inde, les partis politiques ignorent le changement climatique
Info
23 mai 2019
Le pitoyable bilan de M. Macron en écologie
Info


Dans les mêmes dossiers       Mines et Gaz de schiste



Sur les mêmes thèmes       Luttes