Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Transports

En Île-de-France, des taxis volants pour les JO de 2024

La région Île-de-France, la RATP et Aéroports de Paris (ADP) ont annoncé mercredi 30 septembre le lancement d’une filière mobilité aérienne urbaine. Les premiers tests seront menés sur l’aérodrome de Pontoise en 2021.

Bientôt des taxis volants dans le ciel francilien : ce scénario de science-fiction va devenir réalité. Des tests grandeur nature seront menés dès l’an prochain à l’aérodrome de Pontoise - Cormeilles-en-Vexin, a annoncé ce mercredi Valérie Pécresse. La présidente de la région s’est rendue sur place pour lancer officiellement « la filière mobilité aérienne urbaine en Île-de-France », en partenariat avec la RATP et ADP.

L’aérodrome de Pontoise va être aménagé pour recevoir des « véhicules électriques à décollage vertical ». Ces nouveaux engins, à mi-chemin entre le drone et l’hélicoptère, sont spécialement conçus pour parcourir de petites distances au-dessus des grandes villes. Le modèle présenté mercredi par le constructeur allemand Volocopter peut transporter deux passagers et des bagages. Des vols ont déjà été effectués à Dubaï, Singapour et Helsinki.

Les aménagements nécessaires seront effectués au premier semestre 2021 et les premiers tests de décollage et d’atterrissage auront lieu à partir de juin 2021. « Il s’agit d’une zone de test inédite en Europe », souligne Edward Arkwright, directeur général exécutif du Groupe ADP.

Volocopter de son côté compte ouvrir des lignes commerciales de taxis aériens dans les deux ou trois prochaines années.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende