Europa City : le projet change de forme, mais pas de fond

Durée de lecture : 1 minute

27 septembre 2017

Mercredi 27 septembre, Alliages et Territoires, le promoteur d’Europacity, a annoncé un changement de forme pour son projet contesté de mégacomplexe de commerces et de loisirs à Gonesse (Val d’Oise), à 15 km au nord-est de Paris.

Prévu sur les terres agricoles du Triangle de Gonesse, Europacity est un projet à plus de trois milliards d’euros porté par Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, et le conglomérat chinois Wanda. Le complexe devrait voir le jour d’ici 2024, mais il rencontre une forte opposition locale, régionale et nationale.

Le promoteur a donc décidé de revoir sa copie, abandonnant l’idée d’un grand bâtiment « en soucoupe », afin de s’approcher d’un « quartier de ville », « avec des rues, des places, plusieurs entrées, une variété architecturale », a détaillé Matteo Perino, directeur des opérations, lors d’une conférence de presse. Si la forme architecturale pourrait évoluer, le fond du projet ne change pas : la piste de ski, les salles de concert, de spectacle, les cinq hôtels sont maintenus. Les 230.000 m² de commerces, et 150.000 m² de loisirs prévus initialement sont donc toujours de mise. « On ne fera pas Dubaï aux portes de Paris », a insisté le directeur général Benoît Chang.

Malgré l’avis défavorable du commissaire enquêteur, la municipalité socialiste de Gonesse a adopté la révision du Plan local d’urbanisme lundi soir, ouvrant la voie à la réalisation du projet. Les opposants au projet comptent attaquer ce PLU et continuer la mobilisation, notamment lors d’un rassemblement dimanche 8 octobre sur la place de la République à Paris.

- Source  : La France agricole.



Lire aussi : Les élus de Gonesse ouvrent la voie à EuropaCity


19 juillet 2019
Bure : expulsion en cours au bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
La justice interdit à Greenpeace de s’approcher de convois transportant des déchets nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
YouTube, Netflix, porno… les vidéos en ligne sont néfastes pour le climat
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Un quart des aéroports Ryan Air en Europe sont sous perfusion de fonds publics
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Bure : les opposants à Cigéo affirment réoccuper le bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
605 suicides ont eu lieu dans le monde agricole en 2015
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
En plein été, le gouvernement sort un rapport sur l’avenir des forêts publiques
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
La fonte express du pergélisol en Arctique canadien
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
Élisabeth Borne est nommée ministre de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Le déclin des éléphants réduit les stocks de carbone
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Manifestation des opposants au projet de poulailler industriel de Pitgam
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
La faim dans le monde augmente à nouveau, et touche surtout les femmes
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Usage massif de gaz lacrymogène sur le Pont de Sully : plus de cinq litres de gaz ont été aspergés en moins de 30 minutes
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Grands Projets inutiles

THEMATIQUE    Luttes
18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito
20 juillet 2019
Radio Bambou : Les pollinisateurs, ces cupidons des fleurs
Chronique
19 juillet 2019
Contre le G7, arme de séduction massive pour imposer le capitalisme
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles



Sur les mêmes thèmes       Luttes