Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Nucléaire

L’Elysée veut nommer Bernard Doroszczuk à la tête du gendarme du nucléaire

L’Elysée a annoncé mercredi 26 septembre qu’Emmanuel Macron envisageait de nommer Bernard Doroszczuk, actuel directeur du Comité français d’accréditation (Cofrac), à la tête de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) pour succéder à Pierre-Franck Chevet.

« Le Président de la République envisage, sur proposition du Premier ministre, de nommer M. Bernard Doroszczuk en qualité de président de l’Autorité de sûreté nucléaire », a indiqué l’Elysée dans un communiqué.

Sa candidature doit désormais faire l’objet d’un avis de l’Assemblée nationale et du Sénat.

Ingénieur général des mines, Bernard Doroszczuk était, depuis 2013, directeur général du Cofrac, l’instance nationale chargée de la délivrance d’accréditations. Avant de rejoindre le Cofrac, il a été directeur régional et interdépartemental de l’environnement et de l’énergie d’Ile-de-France. Il a également déjà travaillé pour l’ASN, comme délégué territorial dans les régions Centre et Ile-de-France.

Le mandat de l’actuel président du gendarme du nucléaire, Pierre-Franck Chevet, nommé en 2012 à ce poste, prend fin le 9 novembre.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende