L’accaparement des terres agricoles, néocolonialisme ou chance pour le développement ?

23 janvier 2017 / Cécile Cazenave

  • Présentation du livre par son éditeur :

Terres à vendre est un voyage documentaire qui passe par le Brésil, Dubaï, l’Éthiopie, Madagascar, l’Indonésie, les Philippines et l’Ukraine pour documenter un phénomène crucial : l’accaparement des terres agricoles.

Néocolonialisme ou chance pour le développement ? Sept spécialistes mondialement reconnus nous donnent une vue d’ensemble de la question.

Terres à vendre est surtout le résultat de deux ans de travail de quatre photographes du collectif italien TerraProject qui, de 2012 à 2013, ont parcouru ces sept pays pour comprendre les enjeux, représenter les acteurs et analyser les forces en présences de ce phénomène global.

Si chaque reportage (images, textes et infographies) permet de dégager une problématique propre, les sept chapitres dessinent ensemble la géographie des équilibres agricoles de demain.

Entretiens avec Olivier De Schutter, Alain Karsenty, Geneviève Savigny, Hubert Cochet, Aurélie Trouvé, Hervé Théry et François Collart Dutilleul.

Préface de José Bové.


  • Terres à vendre, par Cécile Cazenave, photographies de TerraProject, éditions Intervalles, 160 p., 29 €.

Source : éditions Intervalles




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : De l’Inde à l’Ile-de-France, l’accaparement des terres se poursuit
THEMATIQUE    International
16 janvier 2018
Voie sur berge à Paris : rétablissons les faits
Tribune
21 février 2018
Le camp de réfugiés de Maxmûr, laboratoire de la révolution sociale kurde
Reportage
22 février 2018
La fibre de cannabis, voie d’avenir du Rif marocain
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       International