L’acidification des océans pourrait atteindre un niveau jamais atteint depuis 14 millions d’années

Durée de lecture : 1 minute

25 juillet 2018

Des chercheurs de l’Université de Cardiff ont publié une étude montrant que les océans pourraient atteindre un niveau d’acidité jamais atteint depuis 14 millions d’années, si rien n’est fait pour contrer la hausse des émissions de dioxyde de carbone (CO2).

L’acidification des océans survient en effet quand le CO2 présent dans l’atmosphère est absorbé par l’eau de mer. Un tiers du dioxyde de carbone dans par la combustion de charbon ou d’hydrocarbures se dissout dans les océans. Ainsi, depuis le début de l’ère industrielle, 525 milliards de tonnes de CO2, soit près de 22 millions de tonnes par jour, ont été absorbés.

Cette acidification menace directement la vie marine ; les coquilles de certains organismes sont attaquées et dissoutes par l’acidité de l’eau.

Dans leur étude, publiée dans la revue Earth and Planetary Science Letters, les scientifiques ont reconstitué les niveaux d’acidité des océans au cours des 22 millions d’années passées. Pour ce faire, ils ont notamment examiné la composition chimique des coquilles fossilisées d’organismes marins ayant peuplé nos océans il y a plusieurs millions d’années, ce qui leur a permis de déterminé le pH de l’eau les environnant.

Si les émissions de CO2 se poursuivent au même rythme qu’actuellement, le pH des océans pourrait s’établir sous 7,8 en 2100, alors qu’il se situe aujourd’hui autour de 8,1. Or si le pH baisse de 0,1 point, l’acidité croit de 25 %. Ce niveau d’acidification n’a jamais été atteint depuis 14 millions d’années, quand les températures étaient de 3°C supérieures à celles d’aujourd’hui.

- Source  : My science.



Lire aussi : Alerte au plancton, « forêt des mers » indispensable à l’humanité


3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
En Colombie, les gangs profitent du confinement pour assassiner des militants des droits humains
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Eau, mers et océans

THEMATIQUE    Climat
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - Mal préparées par un système de santé dégradé, les Outremer se préparent au pire
Info
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - À Mayotte, le coronavirus s’installe dans un département sinistré
Reportage
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - En Guyane, l’orpaillage illégal s’intensifie pendant la pandémie
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Eau, mers et océans



Sur les mêmes thèmes       Climat