L’après est un combat contre les forces obscures qui ne renoncent pas

Durée de lecture : 2 minutes

4 juin 2020 / François Ruffin



Dans « Leur folie, nos vies — La bataille de l’après », François Ruffin passe la crise sanitaire au scalpel et ouvre des voies pour l’après : sur l’économie, la santé, la démocratie, l’égalité…

  • Présentation du livre par son éditeur :

On en était où ? Ah oui. On fonçait vers le gouffre, à vitesse accélérée. La calotte glaciaire fondait, les ours polaires se noyaient, le Mont-Blanc reculait, les oiseaux ne se cachaient même plus pour mourir.

Et soudain, la planète s’arrête. C’est une crise, avec son cortège de drames.
Mais c’est aussi une fenêtre. L’occasion d’une bifurcation. La mondialisation, le tout-marché, c’était « une folie », regrette le président. Et on nous le promet : « Il y aura un avant et un après ».

L’espoir renaît. La crainte aussi. Car, déjà, tout repart comme avant, de l’avant, et même pire qu’avant…

L’après se mérite. L’après est un champ de bataille. L’après est un combat, contre les forces obscures qui ne renoncent pas.

Durant les deux mois de confinement, François Ruffin, journaliste et député de la Somme, a animé sa radio-cuisine, « L’An 01 ». Il a reçu des milliers d’alertes, et beaucoup d’invités : des infirmières bien sûr, un ambulancier, des auxiliaires de vie, des caissières, un libraire, un cariste de chez Amazon, un ouvrier de chez Valeo, une patronne de bar-tabac, un routier à l’arrêt... Des intellectuels, également, pour penser ce moment.

En reporter, il passe ici cette crise au scalpel, en dresse un récit vivant. Et, en député, il ouvre des voies pour l’après : sur l’économie, la santé, la démocratie, l’égalité…

  • Leur folie, nos vies — La bataille de l’après, aux éditions Les liens qui libèrent, de François Ruffin, le 10 juin 2020, 276 p., 17.50 euros




Lire aussi : L’An 01
THEMATIQUE    Politique
13 novembre 2020
Serres de tomates, une filière énergivore et très concentrée
Enquête
27 novembre 2020
« Black Friday » : comment dénoncer sans culpabiliser ?
Info
6 novembre 2020
Kéziah, militant antichlordécone, tabassé par les forces de l’ordre puis accusé de violences
Enquête


Sur les mêmes thèmes       Politique





Du même auteur       François Ruffin