L’entreprise Nokia va déployer la 4G sur la Lune

Durée de lecture : 2 minutes

21 octobre 2020



Ce n’est pas une blague : la 4G va faire son apparition sur la Lune. Dans le cadre du programme Artémis (le programme spatial de la Nasa dont l’objectif est d’amener un équipage sur le sol lunaire d’ici 2024), l’agence spatiale américaine a choisi le 14 octobre 2020 l’entreprise de télécommunications Nokia, pour installer un réseau 4G sur la Lune.

Elle lui a accordé un budget de 14,1 millions de dollars afin de « déployer le premier système de communication LTE/4G dans l’espace », ce qui contribuerait à un retour humain sur la Lune.

D’après la Nasa, la 4G permettrait « d’appuyer les communications lunaires à de plus grandes distances, des vitesses augmentées, et fournir plus de fiabilité que les standards actuels », a-t-elle affirmé dans un communiqué.

Sur Twitter, les laboratoires Bell Labs (rachetés en 2016 par Nokia) ont affirmé que ce réseau avait vocation à évoluer vers la 5G.

Sept pays s’accordent avec les États-Unis sur la future exploration de la Lune

La semaine précédente, mardi 13 octobre, la Nasa avait annoncé que sept pays avaient signé les « accords d’Artémis », un traité encadrant juridiquement le futur voyage lunaire. Les pays signataires, avec les États-Unis, sont l’Australie, le Canada, les Émirats arabes unis, l’Italie, le Japon, le Luxembourg et les Royaume-Uni. En revanche, ni la Chine ni la Russie n’ont signé le texte.

Les accords énumèrent dix principes, tels que la transparence des activités, l’interopérabilité des systèmes nationaux, l’obligation de cataloguer tout objet spatial, l’assistance à un astronaute en danger, le partage des données scientifiques et la bonne gestion des débris spatiaux.

Le texte suscite l’inquiétude puisqu’il prévoit la possibilité de créer des « zones de sécurité » par les pays, pour protéger leurs activités — l’extraction de ressources notamment — sur un corps céleste. Celle de l’eau au pôle Sud de la Lune par exemple.

Le traité de l’espace 1967 interdit toute « appropriation nationale par proclamation de souveraineté, ni par voie d’utilisation, ni par aucun autre moyen ». Cependant, la Nasa se fonde sur un autre article du traité qui proscrit toute activité qui « causerait une gêne potentiellement nuisible » pour justifier de la création de ces zones de sécurité, tout en réaffirmant la primauté du traité de l’espace sur les accords d’Artemis.





Lire aussi : La 5G, des fréquences, des antennes et des craintes


2 mars 2021
Mouvement climat : appel à contribution pour une enquête sociologique
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Les hommes dominent encore la recherche sur l’écologie
Lire sur reporterre.net
1er mars 2021
Manifestation devant l’Assemblée nationale pour défendre les forêts
Lire sur reporterre.net
1er mars 2021
Après le sévère jugement de la Convention, le gouvernement défend sa loi Climat
Lire sur reporterre.net
28 février 2021
Un tribunal ordonne le démontage d’éoliennes dans l’Hérault
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Climat : les efforts des États diminueraient de seulement 0,5 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La Convention citoyenne va juger l’action du gouvernement
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Le gouvernement promeut une autoroute en Haute-Savoie malgré les protestations de la Suisse
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
En Haute-Loire, le tribunal autorise la poursuite des travaux destructeurs de la RN88
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
119 élus européens dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
La France ne respectera pas ses objectifs climat pour 2030 selon une nouvelle étude
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Des jeunes Québécois veulent poursuivre le gouvernement canadien pour inaction climatique
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Pesticides : la justice est saisie pour empêcher le retour des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Économie
1er mars 2021
Les villes moyennes à l’avant-poste de la transition écologique
Tribune
20 janvier 2021
Culture du café : la technologie contre les paysans
Tribune
15 janvier 2021
Sortir de l’élevage intensif pour échapper aux pandémies
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Économie