L’épandage aérien de fongicide autorisé dans l’Aude et l’Hérault

Durée de lecture : 2 minutes

25 mai 2020



Exceptionnellement, par un arrêté du 23 mai 2020, les ministres de l’Agriculture, de la Transition écologique et de la Santé ont autorisé des épandages aériens dans les départements de l’Aude et de l’Hérault jusqu’au 5 juin 2020.

Seul un produit à base de bouillie bordelaise est autorisé à l’épandage, « uniquement pour une utilisation en traitements des parties aériennes des vignes pour lutter contre le mildiou », précise l’arrêté. Le texte justifie la décision par le fait que les pluies abondantes du printemps ont rendu certaines parcelles de vignoble difficilement accessibles aux tracteurs en raison de leurs sols détrempés et a favorisé le développement de deux maladies de la vigne : le mildiou et le black rot.

L’épandage aérien est interdit depuis 2015, mais l’État peut accorder des dérogations. Celle-ci était demandée notamment par la chambre d’agriculture de l’Aude, soutenue par le syndicat des vignerons de l’Aude, Coop de France, les Jeunes Agriculteurs et les Vignerons indépendants. Dans l’Aude, 9.000 hectares de vignes sur les 70.000 que compte le vignoble seraient menacés par cette attaque de mildiou et auraient donc besoin de traitements phytosanitaires en urgence. Dans l’Hérault, 1.000 hectares de vignes sont concernés.

La réponse du gouvernement pourrait ne les satisfaire qu’à moitié, car ils avaient demandé des produits plus agressifs que la bouillie bordelaise, autorisée en bio, pour traiter leurs parcelles.

La Confédération paysanne de l’Aude et les écologistes s’indignent de cette décision. « Ces conditions humides sont loin d’être exceptionnelles et existent dans de nombreuses régions viticoles, sans que l’on fasse appel à des hélicoptères », estime la Confédération paysanne de l’Aude, qui précise par ailleurs que « au delà du coût et de l’efficacité contestable, nombre de viticulteurs s’inquiètent de l’image véhiculée par cette initiative pour les vins du Languedoc. La mobilisation des chambres d’agriculture de l’Aude et de l’Hérault sur ce dossier est totalement disproportionnée avec les attentes des vignerons qui doivent faire face à des problèmes économiques dus à la crise du Covid. »

« Le produit autorisé est homologué en bio. Il n’en reste pas moins qu’il vaut mieux ne pas se trouver à proximité d’un champ au moment où l’hélicoptère épandra et que ce produit est classé comme très toxique pour les organismes aquatiques », a rappelé Carmen Etcheverry, vice-présidente de France Nature Environnement Languedoc-Roussillon.






23 janvier 2021
Les armes nucléaires sont interdites depuis le 22 janvier
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2021
Canal Plus n’a pas le droit de s’approprier le mot Planète, estime l’INPI
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Pour Greenpeace, la crise du Covid est l’occasion d’arrêter les vols courts
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
À Paris, les émissions automobiles causent 2.500 morts prématurés par an
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Un rapport plaide pour le retour des trains transfrontaliers
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Joe Biden signe le retour des États-Unis dans l’Accord de Paris
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Le référendum sur le climat face aux obstacles et aux oppositions
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Donald Trump : quatre ans de guerre à l’environnement
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Les syndicats d’EDF en grève contre le projet Hercule
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Gonzalo Cardona, protecteur de la conure à joues d’or, assassiné en Colombie
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
L’industrie du gaz et du pétrole a émis 70 millions de tonnes de méthane en 2020
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
La baisse des émissions de CO2 due aux autos électriques annulée par la prolifération des SUV
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Des ONG lancent un appel à M. Macron : « Stoppez le gaz de couche en Lorraine »
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2021
Le gouvernement renonce à remonter les déchets toxiques enfouis à Stocamine
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2021
Des actions de L214 pour faire le lien entre élevage intensif et Covid
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

THEMATIQUE    Agriculture
23 janvier 2021
La presse locale agricole est sous le joug de la FNSEA
Info
23 janvier 2021
« Tout le monde craque » : les jeunes activistes du climat sonnés par le Covid
Reportages
22 janvier 2021
Label Haute valeur environnementale : un instrument au service de l’agriculture intensive ?
Info


Dans les mêmes dossiers       Pesticides



Sur les mêmes thèmes       Agriculture