La Société générale encourage l’exportation du gaz de schiste vers l’Europe

Durée de lecture : 2 minutes

5 mars 2018

La banque Société générale joue un rôle clé dans l’exportation du gaz de schiste états-unien vers l’Union Européenne. C’est ce que révèle un rapport de l’ONG Les Amis de la Terre, publié lundi 5 mars. Intitulé Société générale, plein gaz sur les fossiles, le document révèle que la banque française conseille et finance, aux États-Unis, « les entreprises phares du secteur pour leurs projets de terminaux d’exportation de gaz naturel liquéfié ».

Selon les chiffres assemblés par l’ONG, la Société générale, entre 2014 et 2016, a accordé plus de 2,4 milliards de dollars aux entreprises développant des projets de terminaux de gaz naturel liquéfié aux États-Unis.

Parmi les sociétés avec lesquelles la banque a signé des contrats, Les Amis de la Terre citent notamment NextDecade, conseillée « pour la construction d’un terminal d’exportation de gaz de schiste liquéfié, Rio Grande LNG, et d’un double gazoduc, Rio Bravo Pipeline. En 2017, NextDecade déclarait que Société générale avait été impliquée dans l’intégralité des projets de terminaux GNL autorisés aux États-Unis, et pas moins de 45 transactions de ce type au niveau international », détaille le document.

Lorette Philippot, chargée de campagne Finance privée aux Amis de la Terre, commente : « Avec ces projets d’exportation, Société générale contribue à faire entrer en France le gaz de schiste que nous avons banni il y a déjà 7 ans. L’hypocrisie est totale : si nous refusons le gaz de schiste en France, ce n’est pas pour le voir arriver par bateau des États-Unis, et avec la complicité d’une banque française. Construire ces terminaux entraînerait une hausse de la production de gaz de schiste, contraire à l’impératif climatique de laisser les fossiles dans le sol, et engendrerait des impacts désastreux sur l’environnement et la santé des populations, contre lesquels nous nous sommes battus ici. »

L’ONG annonce des actions afin de dénoncer ces engagements de la Société générale, partout en France, toute la semaine.



Lire aussi : Crédit agricole et Société générale financent les très polluants sables bitumineux, selon plusieurs ONG


6 avril 2020
Face à la chute des cours du pétrole, l’État prêt à soutenir le parapétrolier Vallourec
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Le mois de mars 2020 figure parmi les plus chauds jamais enregistrés
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Amazon mis en demeure par l’Inspection du travail
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Plan de relance : 250 organisations dénoncent le lobbying de l’aviation
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Un incendie près de Tchernobyl provoque une forte hausse de la radioactivité
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
L’enquête publique sur un grand projet autoroutier maintenue malgré le confinement
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Mines et Gaz de schiste

THEMATIQUE    Climat Énergie
6 avril 2020
Au nom du coronavirus, l’État met en place la société de contrôle
Enquête
6 avril 2020
Conservatrice, réactionnaire ou progressiste, trois voies pour l’après-crise sanitaire
Tribune
7 avril 2020
La recherche « au service de l’économie » : les scientifiques se rebiffent
Info


Dans les mêmes dossiers       Mines et Gaz de schiste



Sur les mêmes thèmes       Climat Énergie