Crédit agricole et Société générale financent les très polluants sables bitumineux, selon plusieurs ONG

2 novembre 2017

Selon un nouveau rapport publié jeudi 2 novembre par les Amis de la Terre France, BankTrack, Rainforest Action Network et neuf autres organisations, les grandes banques privées - en France Crédit Agricole, Société Générale et Natixis - continuent de financer le secteur des sables bitumineux à des niveaux bien supérieurs à ceux nécessaires pour respecter l’objectif climatique de 1,5 à 2 °C.

Trente-trois grandes banques ont accordé plus de 115 milliards de dollars de financements aux entreprises actives dans la production et le transport des sables bitumineux entre 2014 et 2017. « Très émetteurs de gaz à effet de serre, extrêmement coûteux à produire et difficilement reliés aux marchés, les sables bitumineux font aussi partie des énergies fossiles les plus dévastatrices pour le climat et les populations autochtones, alertent les organisations. Pourtant, bien que des alternatives moins coûteuses et plus rapides à déployer existent, les financements accordés par les banques à ce secteur sur les 3 premiers trimestres de 2017 sont déjà 50% supérieurs à ceux engagés en 2016. »

Le rapport analyse également les politiques adoptées par les banques sur le secteur des sables bitumineux. Sur les trente-trois banques, seules cinq ont commencé à restreindre certains financements aux projets de sables bitumineux et seules trois ont également pris des engagements portant sur les entreprises du secteur. « Parmi elles, BNP Paribas qui a établi une nouvelle norme pour les banques mondiales : en plus d’adopter des restrictions strictes au niveau de la production, BNP Paribas s’est aussi engagée à ne pas financer des projets de transport ou des entreprises très impliquées dans le transport de sables bitumineux », apprécient les organisations.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le gouvernement canadien autorise un oéloduc pour les sables bitumineux


16 février 2019
Faute de soutien public, un centre de soins aux animaux en détresse ferme ses portes
Lire sur reporterre.net
16 février 2019
Des experts de l’ONU déplorent les atteintes aux libertés du gouvernement français
Lire sur reporterre.net
15 février 2019
À Dijon, les 38 faucheurs d’OGM ont été relaxés
Lire sur reporterre.net
15 février 2019
Barrages routiers en Argentine contre l’exploitation du lithium
Lire sur reporterre.net
14 février 2019
Manifestations : le Parlement européen critique Paris
Lire sur reporterre.net
14 février 2019
La FNSEA poursuit sa domination des chambres d’agriculture
Lire sur reporterre.net
14 février 2019
Le Premier ministre a reçu les ONG de l’Affaire du siècle
Lire sur reporterre.net
13 février 2019
Poursuites-bâillons : une victoire judiciaire contre l’empire Bolloré
Lire sur reporterre.net
13 février 2019
Le Queensland dévasté par la pire inondation jamais vue en Australie
Lire sur reporterre.net
12 février 2019
Des activistes « livrent » des boues rouges toxiques de Gardanne au ministère de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
11 février 2019
Trois expertises sur les déchets radioactifs lancées avant le débat public
Lire sur reporterre.net
11 février 2019
Les insectes pourraient disparaître d’ici un siècle
Lire sur reporterre.net
9 février 2019
Un tribunal australien invoque le climat pour rejeter un projet de mine de charbon
Lire sur reporterre.net
8 février 2019
Recrudescence de violences policières envers les jeunes exilés de Ouistreham
Lire sur reporterre.net
7 février 2019
Dans les Hautes-Alpes, un jeune migrant est mort après avoir été retrouvé inanimé au bord d’une route
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat Économie Energie
15 février 2019
Face à l’urgence écologique et sociale, place aux gilets jeunes !
Tribune
30 janvier 2019
Dans le Diois poussent les champignons de l’autonomie
Chronique
15 février 2019
La voiture autonome ? Une catastrophe écologique
Enquête


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Climat Économie Energie