Le gouvernement canadien autorise un oéloduc pour les sables bitumineux

Durée de lecture : 1 minute

1er décembre 2016



Mercredi 30 novembre, le gouvernement canadien de Justin Trudeau a approuvé le projet de pipeline de Trans Mountain. Cet oléoduc géant, porté par l’entreprise Kinder Morgan, permettrait de transporter le pétrole issu des exploitations des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’à la côte ouest pour l’exporter par cargo.

Ce projet rencontre pourtant une forte opposition au sein des communautés situées sur le tracé de l’oléoduc ; de nombreuses manifestations ont été menées notamment par des membres des Nations premières. Si ce projet devait se concrétiser, le pipeline permettrait d’augmenter fortement la production de pétrole à partir de sables bitumineux.

Le maire de Vancouver Gregor Robertson a assuré qu’il continuerait à s’opposer à ce projet, qui pourrait multiplier par sept le nombre de barils de pétroles parvenant sur la côté ouest. « Ce pipeline n’a aucun sens pour notre avenir, ni d’un point de vue économique, ni d’un point de vue environnemental », a-t-il précisé.

Pour Aurore Fauret, coordonnatrice de la campagne sables bitumineux de 350.org, « le gouvernement Trudeau aurait pu annoncer tout simplement qu’il se retirait de l’accord de Paris sur le climat. En approuvant l’oléoduc Kinder Morgan, le Canada ne peut pas respecter ses engagements en matière de lutte aux changements climatiques. Le premier ministre a brisé ses promesses sur le climat et sur le respect des droits autochtones. » Nicolas Haeringer, chargé de campagne Zéro fossile pour 350.org estime que cette décision est « rétrograde ».

Mais Aurore Fauret, comme de nombreux observateurs, en est certaine : ce
projet ne verra jamais le jour, au vu des obstacles juridiques et de la mobilisation citoyenne contre cet oléoduc.

- Source  : courriel à Reporterre et 350.org.





Lire aussi : La bataille des Sioux contre l’oléoduc géant s’amplifie aux États-Unis


29 septembre 2020
Mobilisation ce mardi contre « la frénésie anti-squat »
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net
26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le conseil départemental de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Énergie
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
28 septembre 2020
« Le Covid ne doit pas étouffer nos luttes » : à Paris, des activistes écolos ont occupé une place
Reportage
29 septembre 2020
Sites dangereux : « On rogne sur le droit plutôt que recruter des inspecteurs »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Énergie