Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Nucléaire

La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire placée sous « surveillance renforcée »

La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire, dans le Cher, est placée « sous surveillance renforcée », a annoncé l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) mercredi 13 septembre.

Il s’agit d’une procédure exceptionnelle que l’ASN justifie par une « dégradation du niveau de sûreté » observée sur le site depuis 2016 ainsi que par les « carences » d’EDF dans la surveillance et l’entretien des installations, deux réacteurs de 1.300 mégawatts chacun. Sévère à l’égard d’EDF, l’ASN s’étonne notamment que l’opérateur ait tardé à apporter des réponses suffisantes. L’autorité a mené une inspection « renforcée » sur le site en avril dernier, qui a révélé « des carences » de la part de l’opérateur concernant « la surveillance et l’entretien des installations ». Cette mise sous surveillance renforcée se traduira par des contrôles supplémentaires sur le site et « une attention particulière » aux mesures que prendra EDF. Une inspection de contrôle sera enfin menée en 2018.

« Dès avril 2016, on a présenté à l’ASN un plan de rigueur pour renforcer la culture de sûreté dans la centrale », se défend pourtant EDF, interrogé par Franceinfo. « On a mis en place des moyens pour éviter les erreurs humaines, avec des formations supplémentaires et une présence renforcée de managers sur le terrain. »

La centrale de Belleville-sur-Loire est située entre Nevers et Giens. Les réacteurs ont été mis en service en 1987 et 1988, il y a trente ans.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende