Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

En brefAbeilles

La disparition des pollinisateurs provoquerait 1,4 million de décès supplémentaires

Lundi 28 novembre, un rapport publié dans la revue Nature analyse les conséquences d’une possible disparition des insectes pollinisateurs, telles les abeilles. Il montre que cette perte aurait de lourdes conséquences sur la santé et l’économie humaine.

Ce rapport, intitulé « Safeguarding pollinators and their values to human well-being » (Sauvegarder les pollinisateurs et leurs valeurs pour le bien-être humain), a été rédigé par des chercheurs de l’université de Reading, au Royaume-Uni.

D’après les chercheurs, « 75 % des principales cultures - céréales, fruits - dépendent de la pollinisation par des animaux ». Leur disparition entraînerait une perte de 5 à 8 % de la production agricole mondiale. Avec des conséquences sur la santé : les scientifiques prévoient « une possible recrudescence des maladies liées à notre équilibre alimentaire » (maladies cardiaques) et estiment à « 1,4 million par an le nombre de décès supplémentaires », directement liés à la disparition des pollinisateurs.

Mais la disparition de ces animaux auraient également des conséquences sur l’agriculture, qui emploie 1,4 milliard de personnes, soit un tiers des actifs mondiaux, principalement dans les pays pauvres.

-  Source  : Nature.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende