La pollution de l’air nuit aux abeilles

9 juillet 2016



Pesticides, raréfaction des fleurs, fragmentation de l’habitat… autant de facteurs qui pourraient expliquer la crise que traversent les pollinisateurs, dont les abeilles. Il en est un rarement évoqué, mais qui pourrait avoir un impact important, en particulier en zone urbaine ou industrialisée : la pollution de l’air, en particulier celle à l’ozone.

Selon l’équipe de Kenneth Pratt, de l’université d’Etat de Pennsylvanie, l’ozone réagit chimiquement avec les composés organiques dégagés par les fleurs, et qui aident les pollinisateurs à repérer leur prochain repas. Par exemple, l’alpha-pinène survit presque 40 heures dans un air pur, mais moins de 10 heures lorsque l’ozone s’élève à 60 parties par milliard (ppm), voire moins d’une heure lorsqu’il grimpe à 120 ppm.

Résultat : les fleurs pourraient être repérées moins facilement par les pollinisateurs. Le problème se pose aussi bien pour les espèces spécialistes, qui se focalisent sur une seule molécule, que sur les généralistes, qui préfèrent des « bouquets » de molécules : en raison de l’action différente de l’ozone sur les divers composés, le mélange qui en résulte diffère largement de celui qu’il serait dans un air non pollué.

Selon le résultat des 90 000 modélisations mathématiques menées par les chercheurs, il ne faudrait que 10 minutes pour que 20 % d’une population d’abeilles découvre la source d’émission du bêta-caryophyllène. Du moins dans un air sans ozone : lorsque sa concentration monte à 20 ppm, il leur faut trois heures. Et les résultats sont les mêmes pour les six autres molécules sur lesquelles les chercheurs se sont penchés.

- Source : Euractiv

- Lien vers l’étude scientifique publiée dans Atmospheric Environment




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Reporterre sur France Inter : alerte au déclin des abeilles


21 avril 2017
Un seul candidat, Philippe Poutou, est partisan de l’abandon de la bombe atomique
Lire sur reporterre.net
21 avril 2017
Le plastique s’accumule en Arctique
Lire sur reporterre.net
20 avril 2017
Pas d’inquiétude pour l’instant sur le niveau des nappes phréatiques
Lire sur reporterre.net
20 avril 2017
Les perturbateurs endocriniens contaminent aussi les enfants
Lire sur reporterre.net
19 avril 2017
Des associations attaquent l’arrêté autorisant l’abattage des loups
Lire sur reporterre.net
19 avril 2017
Le tribunal contre Monsanto juge la firme coupable d’écocide
Lire sur reporterre.net
15 avril 2017
En Bourgogne, des faucheurs volontaires « neutralisent » un champ de colza en mutagenèse
Lire sur reporterre.net
15 avril 2017
Un train d’uranium a été bloqué par des antinucléaires près de Narbonne
Lire sur reporterre.net
14 avril 2017
Eric Piolle, le maire de Grenoble, annonce qu’il votera Jean-Luc Mélenchon
Lire sur reporterre.net
14 avril 2017
La moitié des aliments en Europe contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net
14 avril 2017
Une nouvelle vague de chaleur affecte l’Inde
Lire sur reporterre.net
12 avril 2017
Trump autorise l’abattage de grands prédateurs protégés en Alaska
Lire sur reporterre.net
10 avril 2017
Pas d’accord au G7 Energie sur le changement climatique
Lire sur reporterre.net
10 avril 2017
Un trimaran 100 % énergies renouvelables va étudier la pollution plastique des océans
Lire sur reporterre.net
10 avril 2017
Le décret de fermeture de la centrale de Fessenheim est qualifié d’« enfumage »
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Abeilles

24 avril 2017
Premier tour : l’écologie a la gueule de bois
Reportage
24 avril 2017
Des lycéens opposent leur optimisme à la crise écologique
Reportage
23 mars 2017
Des villages du Gard démontrent que l’accueil des réfugiés est possible et vitalisant
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Abeilles