La transition agricole est en route -et en dessins

Durée de lecture : 2 minutes

23 mai 2017 / Patrick Redon et Stephen Kerckhove

Le dessinateur Red !, bien connu des lecteurs et lectrices de Reporterre, met tout son talent et son humour au service... de la transition agricole et alimentaire. Un livre à déguster en souriant.

  • Présentation de l’éditeur :

Après plus d’un demi-siècle durant lequel l’objectif premier de l’agriculture fut d’augmenter les rendements au mépris des conséquences écologiques, sanitaires, sociales ou énergétiques, il est temps d’effectuer un bilan honnête et sans concession. L’agriculture est désormais associée aux OGM, aux pesticides, à la vache folle, aux fermes-usines… Le consommateur est sommé d’ingérer des aliments indigestes voire nocifs. Les animaux ne sont plus des êtres sensibles mais des usines à viande, à œufs ou à lait. Malbouffe et maltraitance animale sont ainsi les deux faces d’une même pièce. Parallèlement, le paysan perd son autonomie, enjoint à se conformer aux injonctions des multinationales de l’agrochimie, quitte à y perdre la santé. L’eau contaminée, l’air pollué, la terre artificialisée, l’énergie gaspillée, voilà le triste constat d’une agriculture en guerre avec le vivant.

Mais à côté de ce bilan bien sombre naît une multiplicité de projets agricoles et alimentaires, un foisonnement revigorant. Ce jaillissement est tel qu’il ne laisse aucune place à la sinistrose. La transition agricole et alimentaire ne se conjugue pas au futur mais bel et bien au présent. Localement, des milliers d’alternatives recréent du lien et permettent de renouer avec une nouvelle façon de s’alimenter et de produire. Aux quatre coins du territoire, des paysans, des consommateurs ou des écologistes se prêtent main forte pour stimuler une nouvelle agriculture bio, locale et de saison.

Red ! décrypte pour nous la situation et expose quelques-unes des solutions. En 50 dessins agrémentés de textes et de données synthétiques, il critique et propose, sans jamais renoncer au rire salvateur. Une bonne partie du chemin reste à accomplir, mais le monde attend une prise de conscience de notre part ; ce livre nous y invite.

  • La bio pour tous, Red ! et Stéphen Kerckhove, éd. Le passager clandestin, 64 p., 6 €.

THEMATIQUE    Agriculture
23 janvier 2020
La réforme des retraites ignore la dette écologique laissée aux générations futures
Tribune
23 janvier 2020
Le gouvernement accélère la privatisation de l’Office national des forêts
Enquête
23 janvier 2020
En Australie, « il faudrait des jours de pluie diluvienne pour stopper les feux »
Info


Sur les mêmes thèmes       Agriculture