Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Grands projets inutiles

Le Conseil d’Etat valide le chantier de la ligne à très haute tension en Haute-Durance

Le Conseil d’État confirme l’utilité publique de la rénovation électrique en Haute-Durance. Lundi 23 octobre, un avis définitif a été rendu, après que les autorisations ministérielles aient été attaquées par plusieurs associations. Des recours déposés depuis fin 2014, notamment contre l’étude d’impact qui mettait en avant un besoin croissant en énergie dans les Hautes-Alpes, avec une nécessité de renforcer le réseau de distribution.

« L’association Avenir Haute Durance s’afflige de la décision du conseil d’Etat, malheureusement sans surprise, ont réagi les opposants dans un communiqué. Il aura fallu attendre trois ans pour qu’enfin les fonctionnaires (...) daignent se pencher sur nos recours. Entre-temps les travaux avaient irrémédiablement avancé... Peu importent les 98 % de citoyens opposés au projet durant l’enquête publique. Peu importe qu’Avenir Haute Durance soit devenue en quelques années l’une des plus grosses associations du département (2.500 membres). Peu importe qu’en Savoie, dans les Pyrénées ou dans le Verdon les mêmes lignes aient été enfouies suite à l’action des élus locaux ou de la justice. »

« Avenir Haute Durance déposera ces jours-ci une plainte concernant les 442 manquements relevés l’an dernier lors des chantiers, ont également annoncé les opposants. Elle réfléchit d’ores et déjà à déposer d’autres recours, notamment pour “autorisation obtenue par fraude”. »

  • Sources : Alpes 1 et Avenir Haute Durance (courriel)

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende