Le Mercaptan cause d’un accident mortel en 1970

Durée de lecture : 1 minute

22 janvier 2013 / Robin des bois



L’accident mortel du 8 avril 1970 qui a provoqué la mort de trois cheminots à la suite d’une fuite de mercaptan sur un wagon-citerne a eu lieu à Morcenx dans le département des Landes. Une autre fuite analogue a provoqué le 1er décembre 1970 l’évacuation d’urgence d’une partie du village de Lamothe dans les Landes et l’arrêt pendant plusieurs heures du trafic ferroviaire. Depuis ces évènements, le mercaptan est ciblé par la protection civile et les autres instances comme une molécule particulièrement dangereuse, appelant le renforcement des modalités de transport et d’intervention en cas de fuite ou de dégagement.

Robin des Bois note avec satisfaction qu’un périmètre de sécurité est établi autour du site Lubrizol de Rouen. Cette disposition est tardive. En 2009, le site Lubrizol d’Oudalle (76) a subi deux dégagements incontrôlés de mercaptan obligeant à l’évacuation des entreprises voisines et à l’hospitalisation brève de quelques salariés.

L’incapacité de Lubrizol à stopper les dégagements et à empêcher les émanations hors du périmètre de l’usine montre que ce site ancien rattrapé par l’urbanisation, cerné par d’autres entreprises industrielles et des axes routiers très fréquentés ne répond aux objectifs de maîtrise des risques de la directive Seveso.






Source : Communiqué de Robin des bois

Lire aussi : Mercaptan de Rouen : le gaz est bien toxique

THEMATIQUE    Pollutions
8 mars 2021
Les luttes écoféministes agitent la planète depuis des décennies
Info
19 janvier 2021
Lettre du bocage : « Nous ne supportons pas d’être gouvernés par la peur »
Tribune
8 mars 2021
« L’écoféminisme est plus radical que le féminisme »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Pollutions





Du même auteur       Robin des bois