Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Politique

Le One planet summit à Paris : du « bla bla », selon Greta Thunberg

Le quatrième One Planet Summit s’est tenu lundi 11 janvier à Paris, ouvert par Emmanuel Macron, président de la République française, Antonio Guterres, secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, et David Malpass, président de la Banque mondiale. Pendant les trois heures qu’a duré le sommet mi-virtuel mi présentiel, les leaders mondiaux de la politique, du secteur privé et économique et des ONG ont présenté des projets pour maintenir et restaurer la biodiversité.

Le sommet a été structuré selon quatre thèmes : la protection des écosystèmes terrestres et marins, la promotion de l’agroécologie, avec un focus sur la « Muraille verte » au Sahel, la mobilisation des financements pour la biodiversité et le lien entre la déforestation, la préservation des espèces et santé humaine.

Un des projets discuté lors du sommet est de faire passer 30 % des terres et des eaux mondiales sous un statut de protection d’ici 2030.

Le sommet a suscité de nombreuses réactions négatives, du fait de la distance entre les proclamations émises et la réalité des politiques pratiquées. L’écologiste suédoise Greta Thunberg a été particulièrement acerbe, parlant de « bla bla » nous « bloquant pour des décennies de destruction supplémentaire » :

  • Reporterre

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende