Le Premier ministre a reçu les ONG de l’Affaire du siècle

Durée de lecture : 2 minutes

14 février 2019

« Le Premier ministre et l’ensemble du gouvernement français ne semblent aujourd’hui pas prêts à un changement courageux et immédiat » face au changement climatique, ont constaté les quatre ONG corequérantes de l’Affaire du siècle.

FNH, Greenpeace, Notre affaire à tous et Oxfam ont été reçues ce jeudi 14 février au matin par le Premier ministre, Édouard Philippe. Les quatre ONG sont à l’origine de la pétition en ligne « L’Affaire du siècle », qui dépasse désormais les 2,1 millions de signataires et qui menace l’État d’un recours pour « inaction climatique ». Édouard Philippe les a assurées qu’une réponse écrite serait apportée « dans les délais impartis », c’est-à-dire d’ici au 18 février.

« Aujourd’hui, l’État français ne tient pas les objectifs qu’il s’est lui-même fixés sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre de la France, le développement des énergies renouvelables ou l’amélioration de l’efficacité énergétique », soulignent les ONG, qui ont renouvelé leur intention de déposer un recours en justice contre l’État, le rendez-vous avec le Premier Ministre ne leur étant pas apparu concluant.

Dans un communiqué diffusé à l’issue de la rencontre, Matignon salue « la mobilisation des Français qui ont signé la pétition », mais récuse « l’accusation d’inaction climatique », en arguant notamment que « la France est parmi les pays les plus actifs pour lutter contre le dérèglement climatique, et l’un des moins émetteurs des pays développés ». Ou en soulignant l’arrêt des centrales à charbon d’ici à 2022, l’accélération du développement des énergies renouvelables, l’objectif de neutralité carbone en 2050, la baisse des émissions liées à l’énergie en 2018, le plan de sortie des chaudières au fioul…

« Tout cela n’est néanmoins pas suffisant », reconnaît Matignon, en appelant les signataires de la pétition à s’investir dans le grand débat en cours après la crise des Gilets jaunes, « pour contribuer à identifier les mesures qui permettront de mieux accompagner les Français qui souhaitent agir pour le climat ».




24 février 2020
En Iran, huit écologistes condamnés à plusieurs années de prison
Lire sur reporterre.net
22 février 2020
Le gouvernement veut libérer dans l’environnement les déchets à très faible radioactivité
Lire sur reporterre.net
21 février 2020
Mille scientifiques l’affirment : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Fin d’un permis de recherches d’hydrocarbures : le gouvernement accusé de double jeu
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Le jaguar, l’éléphant d’Asie et le requin océanique seront mieux protégés
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Contre l’extension de l’aéroport de Roissy, 15 associations déposent un recours
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
L214 dévoile une nouvelle vidéo choc, tournée dans un abattoir de veaux
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
La limitation d’Airbnb devient un enjeu des municipales à Paris
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
L’épidémie de coronavirus fait baisser les émissions de CO2 de la Chine de 25 %
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Pollution radioactive de la Loire : une plainte déposée contre EDF et contre X
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Un kit pédagogique sur les poissons « oublie » le problème de la surpêche
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Élisabeth Borne stigmatise « le développement anarchique » des éoliennes
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Les fongicides dans l’eau potable aggraveraient la maladie d’Alzheimer, selon des chercheurs du CNRS
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Le gouvernement veut que la chasse commence deux mois plus tôt
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
De nombreux pesticides ont été mesurés dans l’air
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat
22 février 2020
Déméter, la cellule de la gendarmerie qui surveille les opposants à l’agriculture productiviste
Enquête
24 février 2020
VIDÉO - Se passer des pesticides chimiques, grâce aux « préparations naturelles peu préoccupantes »
Alternative
22 février 2020
Le changement climatique fragilise de plus en plus les infrastructures de transport
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Climat