Le changement climatique va affaiblir l’agriculture du sud de l’Europe

Durée de lecture : 4 minutes

10 septembre 2019

Le changement climatique pourrait bouleverser le secteur agricole européen, selon l’Agence européenne pour l’environnement (AEE). La productivité des régions du sud pourrait chuter, mais pas celle des régions du nord.

Dans son rapport publié le 4 septembre, l’AEE craint une « alarmante cascade de répercussions du changement climatique sur les écosystèmes agricoles et la production de cultures », qui affecterait les prix, la quantité et la qualité des produits en Europe.

Les conditions météorologiques extrêmes et les événements climatiques comme les sécheresses et les gelées risquent en effet de bouleverser les habitudes commerciales et la distribution du revenu agricole en Europe.

Ainsi, l’Italie, la Grèce, le Portugal, le sud de la France et l’Espagne pourraient réduire leur rentabilité agricole.

La valeur des terres arables dans les régions du sud de l’Europe devrait chuter de 60 à 80 % d’ici à 2100. Les deux tiers de cette baisse de valeur se concentreront en Italie, où la perte totale pourrait se situer entre 58 et 120 milliards d’euros d’ici à 2100, soit une chute de 34 à 60 % par rapport à la période de référence de 1961-1990.

La fréquence des sécheresses devrait augmenter, surtout dans la région méditerranéenne au printemps et en été. Les températures élevées pourraient aussi affecter le secteur de l’élevage, en empirant la santé animale et en réduisant la production de bétail.

Alors que les conditions estivales trop sèches pourraient rendre les régions du sud moins propices à la production agricole et à l’élevage, la valeur des terres en Europe de l’Ouest pourrait en revanche croitre de 8 % et d’encore plus dans les pays baltes et nordiques.

La vigne méditerranéenne affaiblie

Des saisons de cultures plus longues et sans périodes de gel pourraient permettre la culture de nouvelles variétés, comme du maïs-grain et du blé d’hiver dans certaines régions du nord de l’Europe, montre le rapport.

Les régions les plus froides d’Europe connaitraient un rendement du blé plus élevé dû au réchauffement climatique, tandis que les pays de l’Est verraient une hausse du rendement dans la viticulture d’ici à 2050 grâce à de meilleures conditions thermiques.

À l’inverse, la pression thermique subie par les régions viticoles traditionnelles en Méditerranée réduirait leur production.

Un projet européen appelé VISCA (Vineyards Integrated Smart Climate Application) a débuté en mai 2017 pour évaluer ce que les industries viticoles européennes peuvent faire pour braver le changement climatique, dans le but de développer des stratégies d’adaptation à moyen et long terme.

Afin d’informer les viticulteurs des effets futurs du climat sur la quantité et la qualité du vin, une étude a été menée dans le sud de la France dans le cadre du programme européen d’observation de la Terre, Copernicus, pour mettre en évidence l’effet du changement des températures dans quatre stades phénologiques de la vigne – débourrement, floraison, véraison et maturité.

Compte tenu des défis pour les systèmes d’irrigation dans le sud de l’Europe en raison de la pénurie d’eau, un déplacement de la culture de l’olivier dans le nord et le centre de l’Italie, ainsi que dans de nouvelles régions de la France et dans le nord de la péninsule ibérique pourrait être envisagé.

Le rapport de l’AEE souligne que le secteur agricole doit continuer à s’adapter au changement climatique pour assurer une production agricole durable, étant donné que les effets globaux du changement climatique pourraient entraîner une perte de revenus agricoles dans l’UE pouvant atteindre 16 % d’ici à 2050.

Le rapport suggère pour cela que les décideurs politiques des États membres envisagent d’ajouter une disposition relative au paiement des services écosystémiques liés à l’adaptation dans le cadre de nouveaux programmes écologiques, afin de rendre plus attrayantes pour les agriculteurs les mesures d’adaptation.

- Source : Euractiv

- Carte : Pourcentage de changement prévu dans la valeur des terres agricoles pour la période 2071-2100 comparé à la période 1961-1990 (Rapport AEE No 04/2019, Van Passel et al. 2017).



Lire aussi : Ces aliments qui vont disparaître avec le changement climatique


28 janvier 2020
Un plan pour « sauver l’océan » en dix ans
Lire sur reporterre.net
28 janvier 2020
Le ministre de l’Agriculture annonce la fin du broyage des poussins et de la castration des porcelets
Lire sur reporterre.net
28 janvier 2020
5G : L’Anses alerte sur le manque de données pour évaluer les effets sanitaires des ondes
Lire sur reporterre.net
27 janvier 2020
Un rapport fustige la stratégie du maintien de l’ordre lors du un an des Gilets jaunes
Lire sur reporterre.net
27 janvier 2020
Plus de 300 employés d’Amazon critiquent publiquement le bilan environnemental de leur entreprise
Lire sur reporterre.net
27 janvier 2020
Le gouvernement abandonne la grenade Gli F4 au profit d’une autre grenade elle aussi dangereuse
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Le gendarme du nucléaire réclame plus de « rigueur industrielle » aux acteurs de la filière
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Des parlementaires, des écologistes et des syndicalistes réagissent à la menace d’une privatisation de l’ONF
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Tempête Gloria : les Pyrénées-Orientales et l’Aude en vigilance rouge inondations
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
Un Code de la liberté de la presse pour la police
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
EDF a proposé une liste de 14 réacteurs nucléaires à démanteler avant 2035
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2020
La France baisse ses ambitions de réduction des émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2020
À Paris, des enfants contre les voitures
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2020
Pour créer une réserve pour les tigres, des communautés indiennes sont expulsées de leurs terres
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2020
Rapport Oxfam : Les milliardaires français plus ultra-riches que jamais
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Agriculture et climat

27 janvier 2020
« Nous appelons à des luttes locales et coordonnées contre les projets industriels »
Tribune
27 janvier 2020
Rallye Monte-Carlo : une course automobile absurde à l’heure du changement climatique
Reportage
28 janvier 2020
En Islande, chronique d’un village bouleversé par une éruption volcanique
À découvrir


Dans les mêmes dossiers       Agriculture et climat