Le collectif Vérité pour Adama rejette les conclusions de l’expertise

Durée de lecture : 1 minute

4 octobre 2018

Mardi 2 octobre, les proches et membres du collectif Vérité et justice pour Adama ont manifesté leur colère et leur incompréhension place Saint-Michel à Paris, après qu’une nouvelle expertise médicale a conclu qu’Adama Traoré est décédé des suites de l’effort fourni dans sa course pour fuir les gendarmes. Le 19 juillet 2016, ce jeune habitant de Beaumont-sur-Oise (Val d’Oise) est mort lors de son interpellation par les forces de l’ordre, dans des conditions encore floues.

« La conclusion de l’expertise est erronée et mensongère », a dit Assa Traoré, sœur d’Adama. Après deux autopsies, une expertise rendue en 2016 et une contre-expertise aux conclusions divergentes un an plus tard, cet ultime rapport écarte la responsabilité des gendarmes dans le décès du jeune homme de 24 ans. Pour les experts, il serait donc mort par « asphyxie », suite à l’effort fourni et le stress lors de sa fuite, rendus fatals par les pathologies dont il souffrait.

Pour le collectif Vérité et justice pour Adama, il y a plusieurs éléments discordants dans ce rapport. Pour eux, le jeune homme a pu mourir des suite de la compression thoracique due au plaquage ventral des gendarmes lors de l’interpellation. Mais cet élément n’est pas repris dans les conclusions de l’expertise.

D’après eux, ce rapport illustre la volonté de la Justice et de l’État « d’étouffer cette affaire ». Ils attendent désormais une reconstitution des faits et appellent à une mobilisation populaire le 13 octobre pour faire pression face à ce « déni de justice ».

- Source : Radio Parleur.



Lire aussi : Assa Traoré : « Face aux violences policières, la France doit se lever et dire non »


28 février 2020
Des gendarmes se rendent à une réunion de militants anti-pesticides
Lire sur reporterre.net
28 février 2020
Lubrizol mise en examen pour « atteinte grave » à la santé et l’environnement
Lire sur reporterre.net
27 février 2020
27 associations demandent la dissolution de la cellule Déméter
Lire sur reporterre.net
27 février 2020
La justice britannique rejette l’extension de l’aéroport de Londres
Lire sur reporterre.net
26 février 2020
Cinq candidats aux municipales de Paris ont débattu de leurs propositions écologiques
Lire sur reporterre.net
26 février 2020
Le gouvernement refuse d’interdire la pub pour la malbouffe ciblant les enfants
Lire sur reporterre.net
25 février 2020
Rivières à sec, nappes au plus bas : 2019, une année noire pour l’eau en France
Lire sur reporterre.net
25 février 2020
En Australie, les incendies ont détruit 20 % des forêts
Lire sur reporterre.net
25 février 2020
Coronavirus : l’air chinois est moins pollué
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
Top départ du débat national sur l’avenir de l’agriculture
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
Salon de l’agriculture : des activistes ont envahi le stand du ministère
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
ONG et syndicats demandent un plan pour une transition sociale et écologique de l’agriculture
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
En Iran, huit écologistes condamnés à plusieurs années de prison
Lire sur reporterre.net
22 février 2020
Le gouvernement veut libérer dans l’environnement les déchets à très faible radioactivité
Lire sur reporterre.net
21 février 2020
Mille scientifiques l’affirment : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
28 février 2020
Les candidats à la mairie de Paris confrontent leurs projets écologiques
Info
27 février 2020
Face aux précarités du monde, cultivons une politique de la rencontre
Tribune
17 février 2020
Exclusif : le kit de Reporterre pour aider les maires (et les citoyens) à devenir écolo
Enquête


Sur les mêmes thèmes       Libertés