Le gouvernement veut construire une autoroute à Thonon, la résistance commence

Durée de lecture : 2 minutes

7 janvier 2020

Le 24 décembre 2019, le premier ministre français Edouard Philippe exauçait les souhaits du département haut-savoyard en reconnaissant par décret l’utilité publique d’un nouveau tronçon autoroutier. D’une longueur de 16,5 km, il aura pour vocation de désengorger les routes départementales surchargées en direction de Genève et d’Annemasse, soulageant par la même occasion les localités secondaires du trafic quotidien.

En 1995, une première Déclaration d’utilité publique (DUP) devait permettre de réaliser l’autoroute transchablaisienne. Plusieurs communes riveraines et associations de défense de l’environnement avaient fait recours et obtiennent gain de cause. « La justice avait estimé que le peu d’intérêt public de ce tronçon ne justifiait pas la réquisition des parcelles privées », explicite Elisabeth Charmot, élue écologiste à la mairie de Thonon.

Aujourd’hui, si l’Etat entre à nouveau en matière sur l’autoroute transchablaisienne, c’est sous la forme d’une réalisation sous concession avec mise à péage. En d’autres termes, la construction et la gestion de l’installation sont déléguées à une entreprise privée, qui monnaye le passage.

« Non seulement cette installation coûtera cher aux usagers, mais on prévoit déjà qu’elle ne sera pas rentable, relève l’élue écologiste. C’est pourquoi le Conseil départemental s’engage à payer une subvention d’équilibre. »

Côté français, l’opposition est portée à bout de bras par de petites associations locales. Parmi elles, l’Association de concertation et de proposition pour l’aménagement et les transports (Acpat), active dans le Chablais savoyard. Son président, Vincent Buisson, annonce déjà le dépôt d’un recours. D’autres collectifs devraient lui emboîter le pas.

- Source : Le Courrier

- Dessin : Inspire



Lire aussi : Près d’Arles, un projet autoroutier menace la dernière steppe d’Europe


23 janvier 2020
Le gendarme du nucléaire réclame plus de « rigueur industrielle » aux acteurs de la filière
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Des parlementaires, des écologistes et des syndicalistes réagissent à la menace d’une privatisation de l’ONF
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Tempête Gloria : les Pyrénées-Orientales et l’Aude en vigilance rouge inondations
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
Un Code de la liberté de la presse pour la police
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
EDF a proposé une liste de 14 réacteurs nucléaires à démanteler avant 2035
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2020
La France baisse ses ambitions de réduction des émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2020
À Paris, des enfants contre les voitures
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2020
Pour créer une réserve pour les tigres, des communautés indiennes sont expulsées de leurs terres
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2020
Rapport Oxfam : Les milliardaires français plus ultra-riches que jamais
Lire sur reporterre.net
16 janvier 2020
Européens, Étasuniens et Chinois prévoient de moins prendre l’avion en 2020
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Les militants de Greenpeace qui s’étaient introduits dans la centrale de Cattenom condamnés à des amendes
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
2019, deuxième année la plus chaude de l’histoire
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Huit décrocheurs de portraits condamnés en appel
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
85 % des endives sont des OGM, dénonce la Confédération paysanne
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
De la pluie attendue dans des régions australiennes touchées par les feux
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Grands Projets inutiles

8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien
23 janvier 2020
En Australie, « il faudrait des jours de pluie diluvienne pour stopper les feux »
Info
24 janvier 2020
Des habitants d’un village du Nord se dressent contre un pylone de téléphone
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles