Multiplier les retenues d’eau face à la sécheresse, la fausse solution du ministre de l’Agriculture

Durée de lecture : 2 minutes

29 août 2019



Le gouvernement va autoriser la mise en place d’une « soixantaine » de retenues d’eau sur le territoire en 2019, a affirmé jeudi 29 août le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume.

« On ne va pas regarder la pluie tomber du ciel pendant six mois et la chercher les six autres mois de l’année », a défendu Didier Guillaume sur le plateau de CNews. « Il s’agit de capter l’eau de pluie, de la retenir dans des retenues “collinaires” (...) pour pouvoir la restituer après dans les sols lorsqu’il y a sécheresse », a-t-il expliqué.

Sauf que cet argument est battu en brèche par nombre d’études et d’associations environnementales, à commencer par France Nature Environnement. Interrogée par Reporterre en juillet dernier, Florence Denier-Pasquier, vice-présidente de FNE, affirmait que « les retenues accentuent les déséquilibres plutôt que de les résoudre. On ne crée pas de la ressource en eau, on la préempte sur l’aval ».

Dans le même sens, une étude publiée en août 2017 dans le Journal of Hydrology, analysait les sécheresses survenues en Espagne, et montrait que les bassins versants comportant le plus de barrages connaissent aussi plus de sécheresses en aval. Et cerise sur le gâteau, les épisodes secs les plus sévères et les plus longs avaient lieu sur ces mêmes bassins dotés de nombreuses retenues. Dans le même sens, une étude parue en 2018, dans le Journal of Geophysical Research concluait que ces aménagements hydrauliques pouvaient certes réduire la sécheresse agricole de 10 % mais conduire à une augmentation de l’intensité des sécheresses sur l’ensemble du bassin à hauteur de 50 %.

De ce fait, les projets de retenue, à Caussade ou dans les Deux-Sèvres, tout comme à Sivens en son temps, font l’objet d’oppositions locales fortes.

  • Source : Reporterre
  • Photo : le barrage de Caussade (Lot-et-Garonne), en juin 2019. © Alain Pitton/Reporterre




Lire aussi : Sécheresse et agriculture, la bataille des barrages


21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Biodiversité : aucun des 20 « objectifs d’Aïchi » n’a été atteint en 10 ans
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Eau, mers et océans

19 septembre 2020
Le traité Mercosur aurait des conséquences désastreuses pour l’Amazonie
Info
21 septembre 2020
Exclusif - La carte des emprises de l’Andra pour imposer l’enfouissement des déchets nucléaires
Enquête
21 septembre 2020
Carola Rackete : « Il ne s’agit plus d’être optimiste ou pessimiste mais de s’engager »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Eau, mers et océans