Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Climat

Le réchauffement des océans équivaut à l’énergie d’une bombe atomique par seconde

Les émissions de gaz à effet de serre engendrées par les activités humaines ont réchauffé les océans de l’équivalent d’une explosion de bombe atomique par seconde au cours des 150 dernières années. C’est le résultat d’une recherche publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, combinant des mesures de la température de surface de l’océan depuis 1871 avec des modèles informatiques de la circulation océanique.

« Le taux de réchauffement des océans a augmenté à mesure que le réchauffement de la planète s’est accéléré, explique au Guardian la scientifique Dana Nuccitelli, jusqu’à atteindre l’équivalent de trois à six bombes Hiroshima par seconde au cours des dernières décennies. »

Les océans rendent un fier service écosystémique à l’humanité : plus de 90 % de la chaleur - ou excédent d’énergie - liée aux émissions de gaz à effet de serre a été absorbée par les océans, et seuls quelques pour cent seulement contribuent à réchauffer l’air, la terre et les calottes glaciaires. Cependant, cette grande quantité d’énergie ajoutée aux océans est en partie responsable de la hausse du niveau de la mer, de l’acidification des océans et permet également aux ouragans et aux typhons de devenir plus intenses.

Les océans ne se réchauffent pas uniformément, car les courants océaniques transportent la chaleur dans le monde entier. Dans l’Atlantique, par exemple, l’équipe de recherche a constaté que la moitié de la hausse des températures observée depuis 1971 aux basses et moyennes latitudes résultait de la chaleur transportée par les courants.

Les résultats de cette étude pourraient aider les chercheurs à mieux prévoir l’élévation du niveau de la mer, à l’avenir, dans différentes régions. « Comprendre l’évolution de la température des océans et le rôle de la circulation océanique est essentiel pour prédire le changement climatique mondial et régional à venir, ainsi que l’ampleur l’élévation du niveau de la mer », ont déclaré les auteurs.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende