Légère pollution radioactive dans l’atmosphère en Europe

5 octobre 2017

Plusieurs réseaux de surveillance de pays européens ont détecté des traces d’un élément radioactif qui n’existe pas à l’état naturel dans l’atmosphère, le ruthénium 106, rapporte l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire français (IRSN) repris par Le Figaro mercredi 4 octobre. L’origine de cette pollution n’est aujourd’hui pas connue, mais l’organisme français, en relation avec Météo France, regarde les mouvements de masse d’air de ces derniers jours pour tenter de retracer les trajectoires possibles, et donc retrouver la région où ce ruthénium a pu être émis dans l’air.

Pour le moment, ce matériau radioactif a été trouvé, en très petites quantités, par des instruments de mesure situés en Norvège, en Suisse et en Autriche. En France, l’IRSN pousse ses mesures, en allongeant les temps de prélèvements sur des filtres, pour avoir un plus grand volume d’air analysé, mais n’a pour le moment pas découvert de traces de ruthénium. « Si nous nous intéressons à la présence de ruthénium 106 dans l’air en ce moment, ce n’est pas parce qu’il y a le moindre danger pour la santé humaine ou pour l’environnement dans notre pays, puisque les concentrations mesurées sont des milliers de fois plus faibles que le bruit de fond de la radioactivité naturelle mesurée en permanence », explique Jean-Marc Péres, directeur général adjoint de l’IRSN en charge de la santé et de l’environnement. « En revanche, comme il n’existe aucun réservoir naturel de ruthénium 106 dans l’environnement, ni de source artificielle qui en émettrait en continu, nous aimerions bien savoir d’où vient cet élément radioactif. » La radioactivité du ruthénium 106 est divisée par deux tous les 373 jours. Dans la nature, la forme la plus courante de cet atome est le ruthénium 102, qui n’est pas radioactive.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


23 octobre 2018
Près de Strasbourg, des opposants au GCO en grève de la faim
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2018
Les réacteurs de Fessenheim devront s’arrêter en 2022 au plus tard
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Les mangeurs réguliers de bio risquent moins que les autres de développer un cancer
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Le ministre de l’Agrictulture opposé aux repas végétariens dans les cantines
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Une cabane de Notre-Dame-des-Landes installée à La Plaine
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Un pesticide intoxique 70 personnes dans le Maine-et-Loire
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
L’ASN craint de nouveaux problèmes sur l’EPR
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2018
En Angletererre, les lourdes peines infligées à des militants anti-gaz de schiste sont annulées en appel
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2018
Au mépris du climat et du rapport du GIEC, Vinci a lancé les travaux de l’autoroute GCO
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2018
Les trains Cévenol, Aubrac et Toulouse-Port Bou sauvés par un accord État-Occitanie
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2018
Le gouvernement impose à l’Assemblée de soutenir l’huile de palme importée par Total
Lire sur reporterre.net
18 octobre 2018
Des produits chimiques très dangereux dans les objets en plastique recyclé
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2018
Le Conseil constitutionnel pourrait relancer l’enquête sur la mort de Rémi Fraisse
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2018
Le projet d’A45 est définitivement abandonné
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
Le mécanisme des inondations dans l’Aude - un phénomène appelé à se répéter
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

18 octobre 2018
Quelles entreprises françaises continuent d’investir dans le charbon ?
Une minute - Une question
16 octobre 2018
Le changement climatique interpelle les citoyens, mais pas les dirigeants de Rhône-Alpes
Chronique
23 octobre 2018
Aux États-Unis, la Cour suprême entrave le procès des jeunes pour le climat
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Nucléaire