Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Pollutions

Les Nations unies travaillent avec des sociétés polluantes sur des nouveaux marchés de compensation carbone

L’ancien gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, patron du Conseil de stabilité financière et envoyé spécial des Nations unies pour l’action et le financement en faveur du climat, a lancé en novembre dernier un groupe de travail sur la mise à l’échelle des marchés volontaires du carbone. Il publiera bientôt sa feuille de route.

Parrainé par l’Institute for international finance (IIF), ce groupe réunit plus de 50 sociétés parmi les plus polluantes du monde, dont BP, Shell et EasyJet, et des banques comme BNP Paribas et UBS. Elles ont été invitées à participer à la création d’un nouveau marché de compensation carbone à grande échelle.

Mark Carney affirme que ce marché doit croître au cours de la prochaine décennie pour maintenir le réchauffement dans l’objectif de 1,5˚C fixé par l’Accord de Paris. Pour un grand nombre de militants, c’est un leurre, face à la nécessité urgente de commencer par réduire les émissions de carbone des pollueurs.

Doug Parr, expert scientifique en chef de Greenpeace UK, a déclaré au site DeSmog : « Trop souvent, l’enthousiasme pour la compensation vient du désir de maintenir le statu quo, pour préserver les intérêts des entreprises - une préoccupation que la composition de ce groupe de travail ne contribue en rien à apaiser... Les possibilités de greenwashing sont nombreuses, et la préoccupation pour la compensation pourrait être une dangereuse distraction ».

Par ailleurs, cette semaine, des experts, dont 47 universitaires et économistes, ont signé une lettre ouverte qui critique ce groupe de travail, et lui demande d’améliorer ses normes, affirmant que si les compensations volontaires de carbone peuvent être un outil de lutte contre le changement climatique, elles ne seront efficaces que si elles sont de haute qualité, fondées sur des règles solides et soutenues par des engagements ambitieux de neutralité carbone qui garantissent la cessation des activités polluantes.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende