Les déchets dangereux du centre Stocamine resteront sous terre

Durée de lecture : 1 minute

28 mars 2017

Plus de 90 % des déchets dangereux du centre de stockage souterrain Stocamine de Wittelsheim (Haut-Rhin) y resteront enfouis, dans le cadre de la fermeture définitive de ce site à l’arrêt depuis un incendie en 2002, a annoncé vendredi 24 mars la préfecture du Haut-Rhin. Sur les 44.000 tonnes de déchets entreposées dans une ancienne mine de potasse, 2.000 seront extraites, correspondant à 93% des déchets contenant du mercure et présentant à ce titre un risque particulier de pollution de la nappe phréatique, a exposé le préfet Laurent Touvet lors d’un point de presse à Colmar.

Le préfet a autorisé par un arrêté le stockage souterrain « pour une durée illimitée » des autres déchets, en l’assortissant de trois mesures de prévention pour empêcher leur contact avec l’eau : remblaiements, barrages de confinement ralentissant la montée de la saumure (eau fortement concentrée en sel) et création d’une zone de drainage. L’ensemble des travaux représente un coût de 200 millions d’euros, dont 100 millions déjà engagés, a-t-il indiqué. Ce coût sera pris en charge intégralement par l’Etat, propriétaire de l’exploitant, les anciennes Mines de potasse d’Alsace (MDPA), a-t-il ajouté, précisant que le confinement pourrait être achevé en 2019.

Plusieurs représentants de Déstocamine rassemblés devant la préfecture ont dénoncé vendredi une « décision scandaleuse » qui aboutit « sciemment à polluer la nappe phréatique ». « On continuera le combat tant que les barrages de confinement ne seront pas en place », a averti Yann Flory, porte-parole du collectif d’associations et d’anciens mineurs.



Lire aussi : En Alsace, la plus grande nappe phréatique d’Europe est menacée par les « déchets ultimes » de Stocamine


16 novembre 2019
Paris : « La Rue est à nous » demande aux candidats de réduire la place de la voiture
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2019
Fessenheim : l’État promet 400 millions d’euros à EDF, des associations portent plainte
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2019
Les députés refusent le maintien de l’huile de palme parmi les biocarburants
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2019
Bébés sans bras : une enquête préliminaire a été ouverte
Lire sur reporterre.net
14 novembre 2019
Amazon et eBay vendent des pesticides interdits
Lire sur reporterre.net
14 novembre 2019
Lubrizol : premières indemnisations pour les agriculteurs
Lire sur reporterre.net
13 novembre 2019
Les émissions de gaz carbonique des 20 pays du G20 ont augmenté de 1,8 % en 2018
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Ouverture d’une enquête publique sur le projet controversé de laverie nucléaire
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Après un séisme de magnitude 5,4, la centrale nucléaire de Cruas à l’arrêt
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Des incendies ravagent l’Australie et menacent Sydney
Lire sur reporterre.net
11 novembre 2019
Un déclin vertigineux des insectes observé en Allemagne
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2019
Au Royaume-Uni, deux fillettes lancent une pétition contre les jouets en plastique des fast-foods
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2019
La justice valide deux arrêtés antipesticides au nom du « danger grave » pour la population
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2019
Une sécheresse historique menace de crise humanitaire la Zambie et le Zimbawe
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Triangle de Gonesse : le rapporteur public demande la suspension des travaux de la ligne 17 Nord
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets

15 novembre 2019
Porté par son succès, le vin naturel affirme sa dissidence
16 novembre 2019
Au Brésil, la marée noire dévaste les côtes et le gouvernement ne fait rien
14 novembre 2019
Le mystère de la mort d’abeilles près d’un champ expérimental de Bayer-Monsanto


Dans les mêmes dossiers       Déchets