Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Climat

Les émissions mondiales de CO2 ont encore augmenté en 2019

Le Global Carbon Project (GCP) a dévoilé, ce mercredi 4 décembre, son analyse annuelle des émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2) fossile. Cette étude paraît dans les revues Nature Climate Change, Environmental Research Letters et Earth System Science Data.

Résultat : les émissions mondiales de CO2, un gaz à effet de serre, devraient augmenter de 0,6% en 2019. Le GCP observe une baisse de l’utilisation mondiale de charbon, mais aussi une croissance de l’utilisation du gaz naturel et du pétrole. L’utilisation de gaz naturel est d’ailleurs le principal facteur qui explique la croissance des émissions de CO2 depuis 2012.

En 2019, le GCP estime que les émissions américaines ont diminué de -1,7 %. Cette diminution s’explique par une réduction de 11 % des émissions résultant de l’utilisation du charbon auquel s’est substitué du gaz, de l’énergie éolienne et solaire. Les émissions de CO2 dans l’UE28 ont baissé de -1,7%.

En 2019, les émissions de CO2 de la Chine devraient encore augmenter de + 2,6%. Mais elles auraient pu augmenter encore plus sans une croissance économique plus faible qui a réduit la demande d’électricité à partir de charbon. Les émissions de CO2 indiennes croîtraient, quant à elles, de +1,8%. La croissance de l’utilisation du charbon y a été tempérée par une importante mousson et une production hydroélectrique record.

Les émissions mondiales de CO2 d’origine fossile (combustibles fossiles, industrie et ciment) ont augmenté de plus de 3% par an dans les années 2000. Puis leur croissance s’était ralentie depuis 2010 pour s’établir à en moyenne 0,9% par an. Entre 2014 et 2016, les émissions n’avaient que légèrement augmenté. Ensuite elles sont reparties à la hausse en 2017 (1,5%) et en 2018 (2,1%). Une légère croissance est à nouveau attendue en 2019 (0,6%).

Cette croissance continue des émissions entraîne une augmentation des concentrations de CO2 dans l’atmosphère. Or, les gaz à effet de serre, de plus en plus concentrés, retiennent trop de chaleur et la température terrestre monte. C’est le principal moteur du changement climatique depuis la fin du XIXe siècle.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire