Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Alimentation

Les ouvriers de la banane en grève en Guadeloupe

Les ouvriers de la banane en Guadeloupe sont en grève générale depuis le 18 mai. Ils demandent la négociation d’une convention collective, afin d’encadrer et améliorer leurs conditions de travail.

« Le corps de chaque ouvrier de ce secteur est marqué par son travail », ont avancé les syndicalistes de la CGTG (CGT Guadeloupe) lors d’une conférence de presse lundi 1 juin. Les employeurs « refusent toute négociation et n’appliquent pas les décisions de justice », « nous faisons un métier à risque et très important pour l’économie de la Guadeloupe. Nous voulons que ce métier soit revalorisé. Les travailleurs de la banane sont traités comme des esclaves, mais ils vont se libérer eux-mêmes », ont déclaré les syndicalistes, qui ont aussi dénoncé le silence des politiques nationaux, en pleine campagne législative, sur leur mouvement.

Ils souhaitent élargir la grève à la Martinique et envisagent de bloquer les départs de bananes vers la métropole. Reporterre vous avait déjà relaté les débats sur la banane des Antilles, qui lors du salon de l’agriculture avait mené une campagne de dénigrement de la banane bio d’importation, la banane française étant présentée comme socialement et écologiquement plus responsable.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende