Montagne d’Or : une étude du WWF révèle que les emplois annoncés ne seront pas au rendez-vous

Durée de lecture : 2 minutes

27 février 2019



Le Président de la République rappelait le 1er février dernier qu’il ne pouvait soutenir le projet dit Montagne d’Or, qui selon ses mots « ne répond pas aux standards environnementaux » et présente « des créations d’emplois incertaines ». Le WWF France présente mercredi 27 février une nouvelle étude qui révèle que la Compagnie Montagne d’Or (CMO) a largement surestimé les retombées économiques du projet : il devrait créer deux fois moins d’emplois que ce qu’elle annonce depuis plusieurs mois.

L’étude réalise une analyse multisectorielle de l’économie guyanaise afin de mesurer la valeur ajoutée et l’emploi que devrait générer le projet Montagne d’Or. Elle démontre ainsi qu’un emploi créé par Montagne d’Or n’en générera pas 4 autres dans l’économie locale, contrairement aux annonces du promoteur qui s’appuyait sur un simple benchmark. Selon DME, l’impact du projet sur l’emploi sera deux fois plus faible que celui estimé par la CMO car ce projet nécessiterait beaucoup de capitaux mais peu de main d’œuvre.

Par ailleurs, le rapport démontre le faible ancrage local du projet. 83 % de la demande totale (investissement et consommation induite) est satisfaite par des importations (contre 23 % en moyenne dans l’économie guyanaise). Les effets d’entraînement des investissements du projet sur la création de richesse en Guyane sont presque cinq fois plus faibles que ceux générés par un investissement moyen dans le reste de l’économie, tandis que les effets sur l’emploi sont pour leur part seize fois plus faibles. Pour un chiffre d’affaires équivalent, le projet distribuerait presque deux fois moins de revenus aux ménages et aux entreprises que les autres activités locales et emploierait deux fois moins de travailleurs.

Les effets sur la richesse et l’emploi en Guyane seront donc bien plus limités que ceux annoncés par la CMO.

Enfin, le rapport souligne le risque que que ce projet fait peser sur les finances publiques. Si les dépenses fiscales de l’Etat pour Montagne d’Or sont certaines, les recettes potentielles du projet sont au contraire aléatoires. En effet, d’une part, le projet devrait bénéficier d’un crédit d’impôt de 216 millions d’euros alors que, d’autre part, le revenu imposable de la société sera soumis à de nombreuses fluctuations et pourra faire l’objet de stratégies d’optimisation fiscale.

Source : WWF





Lire aussi : Paroles d’Amérindiens sur la Montagne d’or, en Guyane


13 juillet 2020
Une partie du plastique européen est rejeté dans les océans en Asie
Lire sur reporterre.net
13 juillet 2020
La production de pétrole de schiste a atteint son pic aux Etats-Unis
Lire sur reporterre.net
13 juillet 2020
Aux États-Unis, victoire des Sioux contre un oléoduc géant
Lire sur reporterre.net
11 juillet 2020
La baleine franche de l’Atlantique Nord est au bord de l’extinction
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Pollution de l’air : le Conseil d’État ordonne au gouvernement d’agir, sous astreinte de 10 millions d’euros par semestre
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Lubrizol poursuit sa réouverture progressive, au grand dam des associations et élus locaux
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Budget : les députés ne prennent pas en compte les mesures de la Convention climat
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
La justice condamne la construction illégale du barrage de Caussade
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Projet T4 de terminal à Roissy : 0/20, à revoir, selon l’Autorité environnementale
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Le projet de Center Parcs à Roybon est abandonné, grâce aux luttes
Lire sur reporterre.net
8 juillet 2020
Manifestation : Ensemble pour le climat et contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Le mois dernier fut le « 2e mois de juin le plus chaud pour l’Europe »
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Contre l’avis de la mairie de Paris, le gouvernement valide le réaménagement polémique de la gare du Nord
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Aux Etats-Unis, la critique de la pollution par le plastique est qualifiée de « terrorisante »
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Des collectifs demandent un moratoire sur les projets de centres commerciaux et logistiques
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Mines et Gaz de schiste

11 juillet 2020
Pièges à lapin, plantes comestibles et purificateurs d’eau : j’ai suivi un stage survivaliste
Reportage
11 juillet 2020
Politiques, grands patrons, paysans... « La cause animale est transpartisane »
Entretien
15 mai 2020
Masques : l’État méprise l’organisation spontanée des couturières
Alternatives


Dans les mêmes dossiers       Mines et Gaz de schiste