Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Reportage — Mines et Gaz de schiste

Paroles d’Amérindiens sur la Montagne d’or, en Guyane

Contre le projet minier de la Montagne d’or, en Guyane, se dressent notamment les premières nations. Reportage en vidéo sur une mobilisation pour défendre des terres ancestrales autant que de la forêt primaire.

L’auteur de ce reportage, Stéphane Trouille, a été interpellé par la police à Valence le 8 décembre lors d’une manifestation des Gilets jaunes, parce qu’il s’était opposé à une violence policière. Lors de son procès le 26 décembre, il a été condamné à 12 mois de prison ferme.

Stéphane Trouille, journaliste vidéo et activiste, le 8 décembre 2018.

  • Guyane, reportage

Apparu au grand jour vers le milieu de l’année 2015, le projet minier de la Montagne d’or, dans l’ouest de la Guyane, polarise la société locale. S’il voyait le jour, il ferait entrer la Guyane dans l’ère de l’industrialisation de la production aurifère : la mine pourrait occuper la superficie de la ville de Cayenne et son volume trente-deux fois celui du dôme du Stade de France.

La multinationale russe Nordgol et les promoteurs de ce projet le défendent en parlant de création d’emplois et d’enrichissement des populations, notamment locales. Les opposants, dont le collectif Or de question [1], voient au contraire les menaces qui pèsent sur l’environnement, le coût énergétique colossal et le « mépris » dont s’estiment victimes les populations autochtones.

  • Visionnez notre reportage vidéo en Guyane

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende