Plan pesticides du gouvernement : « le compte n’y est pas » pour les ONG

26 avril 2018

Le mercredi 25 avril, le gouvernement a présenté son nouveau plan de réduction des pesticides. « Le compte n’y est pas », regrette l’ONG Générations futures, qui déplore notamment la possibilité laissée aux filières de préciser « elles-mêmes leurs intentions d’action pour sortir réellement de la dépendance actuelle aux pesticides », les même filières « qui résistent au changement depuis 10 ans et portent la responsabilité de l’échec du plan Ecophyto. » De plus, ne pas vouloir prolonger l’autorisation des substances actives les plus préoccupantes est « très insuffisant » pour l’ONG, qui appelle à « retirer en urgence les produits les contenant ». Générations futures salue toutefois la « prise en compte » de « la situation des riverains des zones cultivées (…) par les ministres de l’Environnement et de la Santé. »

Même son de cloche chez France nature environnement, qui qualifie dans un communiqué le plan d’action de « décevant » : « Le gouvernement propose des solutions qui n’ont pas fonctionné ces dix dernières années ; qu’est-ce qui va changer cette fois ? La volonté de la société civile de sortir des pesticides est de plus en plus affirmée ; il faudra que l’ensemble des acteurs prennent leurs responsabilités pour reconstruire le lien abimé entre agriculture et société. »

De son côté, la Confédération paysanne se demande « où est passé le plan de “sortie” des pesticides réclamé par le président de la République lors du renouvellement de la licence d’utilisation du glyphosate ? Ce matin [mercredi], les quatre ministres concernés ont présenté un simple plan d’action pour réduire la dépendance de l’agriculture aux produits phytopharmaceutiques ». Le syndicat regrette qu’aucun calendrier précis n’ait été établi, que l’interdiction du glyphosate ne soit plus d’actualité et conditionnée à une évaluation de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) sur ses effets cancérogènes. L’accompagnement des agriculteurs et la mise à disposition de produits alternatifs de protection des cultures sont « deux sujets majeurs » pour la Confédération paysanne ; le syndicat regrette qu’ils doivent encore faire l’objet de « concertations complémentaires ».

  • Source  : Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Dix ans de lutte contre les pesticides... dix ans d’échec


17 novembre 2018
70 parlementaires demandent à M. Macron le moratoire sur le GCO
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Pour le nouveau ministre brésilien des affaires étrangères, le changement climatique est un dogme pour étouffer la croissance des pays occidentaux
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Le gouvernement confirme qu’il continuera à piller le budget des Agences de l’eau
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Le bilan de l’incendie en Californie s’alourdit à 63 morts
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2018
GCO : la grève de la faim reste déterminée, tandis que les gendarmes se livrent à des violences
Lire sur reporterre.net
14 novembre 2018
La répression contre les militants anti-Cigéo devant la Cour de cassation
Lire sur reporterre.net
13 novembre 2018
Gaspard d’Allens est relaxé à Bar-le-Duc
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2018
Près de 50.000 manifestants pour le climat au Québec
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2018
Les incendies en Californie ont déja causé 31 morts et 228 disparus
Lire sur reporterre.net
10 novembre 2018
Une première victoire juridique pour les défenseurs de la forêt de Romainville
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Les opposants au projet GCO ont manifesté chez Vinci et au ministère des Transports
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Débat public sur les déchets nucléaires : la CNDP rappelle le gouvernement à ses devoirs
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Le potentiel de développement durable de la Guyane n’est pas dans l’or
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2018
Un Français « consommerait » 352 m2 de forêt tropicale par an
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2018
12 h de garde à vue pour avoir peint des coquelicots
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

17 novembre 2018
Taxe carbone et gilets jaunes : le dossier pour comprendre la révolte
Info
17 novembre 2018
Honneur aux cloportes !
Chronique
16 novembre 2018
L’écologie et la justice sociale doivent être les carburants du XXIe siècle
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Pesticides