Plan pesticides du gouvernement : « le compte n’y est pas » pour les ONG

26 avril 2018

Le mercredi 25 avril, le gouvernement a présenté son nouveau plan de réduction des pesticides. « Le compte n’y est pas », regrette l’ONG Générations futures, qui déplore notamment la possibilité laissée aux filières de préciser « elles-mêmes leurs intentions d’action pour sortir réellement de la dépendance actuelle aux pesticides », les même filières « qui résistent au changement depuis 10 ans et portent la responsabilité de l’échec du plan Ecophyto. » De plus, ne pas vouloir prolonger l’autorisation des substances actives les plus préoccupantes est « très insuffisant » pour l’ONG, qui appelle à « retirer en urgence les produits les contenant ». Générations futures salue toutefois la « prise en compte » de « la situation des riverains des zones cultivées (…) par les ministres de l’Environnement et de la Santé. »

Même son de cloche chez France nature environnement, qui qualifie dans un communiqué le plan d’action de « décevant » : « Le gouvernement propose des solutions qui n’ont pas fonctionné ces dix dernières années ; qu’est-ce qui va changer cette fois ? La volonté de la société civile de sortir des pesticides est de plus en plus affirmée ; il faudra que l’ensemble des acteurs prennent leurs responsabilités pour reconstruire le lien abimé entre agriculture et société. »

De son côté, la Confédération paysanne se demande « où est passé le plan de “sortie” des pesticides réclamé par le président de la République lors du renouvellement de la licence d’utilisation du glyphosate ? Ce matin [mercredi], les quatre ministres concernés ont présenté un simple plan d’action pour réduire la dépendance de l’agriculture aux produits phytopharmaceutiques ». Le syndicat regrette qu’aucun calendrier précis n’ait été établi, que l’interdiction du glyphosate ne soit plus d’actualité et conditionnée à une évaluation de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) sur ses effets cancérogènes. L’accompagnement des agriculteurs et la mise à disposition de produits alternatifs de protection des cultures sont « deux sujets majeurs » pour la Confédération paysanne ; le syndicat regrette qu’ils doivent encore faire l’objet de « concertations complémentaires ».

  • Source  : Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Dix ans de lutte contre les pesticides... dix ans d’échec


22 septembre 2018
Greenpeace et ANV-Cop21 se mobilisent pour empêcher Total de polluer le Récif de l’Amazone
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
La centrale à biomasse de Gardanne en quête d’un repreneur
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
Le livre décrivant l’économie mondiale de la tomate censuré en Italie
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
Pour l’environnement, la loi Élan est un bond en arrière
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Le gouvernement lance une consultation sur la gestion des déchets radioactifs
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
François de Rugy confirme la réintroduction d’ourses dans les Pyrénées
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Le tribunal de Strasbourg suspend l’abattage d’un alignement d’arbres
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Narbonne : une détonation et un incendie sur le site nucléaire Orano de Malvési
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Hambach : un mort lors de l’évacuation de la forêt
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Des multinationales, dont L’Oréal, toujours impliquées dans la déforestation pour l’huile de palme, selon Greenpeace
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Opération contre la Société générale : sept militants non violents convoqués au commissariat
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Stocamine : un rapport parlementaire recommande de retirer les déchets toxiques
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Loi Alimentation et agriculture : quasi statu quo après la seconde lecture des députés
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Des membres de l’Acipa lancent une nouvelle association, « NDDL Poursuivre ensemble »
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Près de 9.000 personnes ont manifesté leur soutien à la Zad de Hambach, contre le charbon et pour la forêt
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

22 septembre 2018
« La politique agricole commune doit être profondément réformée  »
Entretien
22 septembre 2018
Comment sensibiliser les médias et le public à la faune sauvage ?
Une minute - Une question
18 juillet 2018
Trois actions simples pour devenir un héros anti-gaspi !
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Pesticides