Pour enrayer l’artificialisation des terres

Durée de lecture : 1 minute

20 juillet 2016



Socle de la vie végétale et principal gisement de biodiversité, le sol fournit aux humains nourriture et énergie, mais aussi des matériaux de construction, des matières premières, des molécules à vocation médicale… Pour autant, il demeure méconnu et sans véritable protection juridique. En France, face aux multiples menaces qui pèsent sur les sols agricoles métropolitains et ultramarins, comme l’extension urbaine, l’érosion ou encore les pollutions de diverses origines, leur préservation ainsi que le maintien de leur qualité apparaissent comme des enjeux de société auxquels les préconisations concrètes formulées par le Conseil économique, social et environnemental s’attachent à répondre.

- Source : CESE




DOSSIER    Étalement urbain

8 juillet 2020
« Insuffisante », « marginale »... La politique du gouvernement taclée par le Haut Conseil pour le climat
Info
9 juillet 2020
Briser l’omerta : des journalistes bretons s’unissent face aux pressions de l’agro-industrie
Info
9 juillet 2020
L’étau du tout-numérique se resserre, luttons contre la 5G
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Étalement urbain