Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Enquête — Habitat et urbanisme

Pour l’écologie, en finir avec la « maison avec jardin »

Des myriades de pavillons individuels sont construits chaque année et dévorent les espaces naturels. Pour préserver le climat et la biodiversité, des alternatives aux maisons neuves existent : utiliser les logements vacants, promouvoir les habitats collectifs... Reporterre a mené l’enquête, en quatre volets.

[1 / 4] Le rêve français de la « maison avec jardin » détruit les terres agricoles

En France, plus de la moitié des logements sont des habitations individuelles. Et les constructions de maisons neuves continuent, malgré le coût écologique de l’étalement urbain.

[2 / 4] Logements vacants : retaper du vieux plutôt que construire du neuf

Réhabiliter les milliers de logements vides en France, plutôt que d’en construire de nouveaux, l’idée fait son chemin auprès d’opposants à des projets immobiliers. Problème : il est bien moins coûteux de construire du neuf.

[3 / 4] Bâtir dans son jardin, une alternative aux gros projets immobiliers

Construire sur son terrain, dans son jardin ou à la place de son parking. Partir d’espaces déjà urbanisés pour bâtir de nouveaux logements est une autre manière d’envisager les projets immobiliers. Et de lutter contre l’artificialisation des terres.

[4 / 4] Le pavillon est dépassé, ils choisissent l’habitat collectif

Jardin et buanderie partagés, chambre d’amis en commun... Reporterre a rencontré les habitants de deux habitats partagés pionniers à Lille : « C’est comme une vie de quartier ! »

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende