Projet Europacity : poireaux et radis « clandestins » menacés d’expulsion

15 mars 2018

Le mardi 6 mars dernier, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise annulait la création de la zone d’aménagement dite du « triangle de Gonesse » devant accueillir Europacity, un mégacomplexe de commerces et de loisirs au nord de Paris. Jolie victoire pour les associations de défense de l’environnement, qui bataillent depuis des années contre la bétonisation de 280 hectares de terres agricoles dans le Val-d’Oise, entre les aéroports de Roissy et du Bourget.

Depuis, la joie est un peu retombée. Dans un communiqué, le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG) annonce avoir reçu, dans la foulée de cette décision de la justice administrative, un courrier de l’Etablissement public foncier d’Ile-de-France (Epfif), le sommant de quitter un champ cultivé depuis mai 2017.

Avec une bonne dose d’ironie, le collectif explique qu’il doit également « procéder à la suppression des plantations effectuées », s’amusant que l’Epfif « ignore visiblement qu’à cette saison de l’année, les plantations sont encore à l’état de graines ou de jeunes pousses à peine visibles » : « Alors que l’opération Europacity se heurte à une opposition grandissante, le conseil régional, via son bras armé l’Epfif, vient de se fixer un objectif de grande envergure : faire détruire une modeste parcelle où ont été plantés potirons, tomates, courgettes, radis, poireaux et seigle », observe le président du CPTG, Bernard Loup.

Situé le long de la D170, sur la zone retenue par Immochan (filiale immobilière du groupe Auchan) et le conglomérat chinois Wanda pour leur projet, la parcelle de la discorde a été prêtée au collectif par un agriculteur et mise en culture lors d’un rassemblement le 21 mai 2017 sur le Triangle de Gonesse. La récolte, elle, a été partagée dans le cadre, notamment, de « soupes républicaines » à Gonesse, Paris et Montreuil.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Fin de partie pour EuropaCity


19 avril 2018
Françoise Verchère, opposante historique au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, jette l’éponge
Lire sur reporterre.net
19 avril 2018
Zad de Notre-Dame-des-Landes : des centaines de grenades déposées devant la préfecture à Nantes
Lire sur reporterre.net
19 avril 2018
VIDEO - Au Parlement européen, le député Philippe Lamberts a vertement critiqué M. Macron
Lire sur reporterre.net
18 avril 2018
Sciences-Po Paris est occupé par ses étudiants
Lire sur reporterre.net
17 avril 2018
Zad de Notre-Dame-des-Landes : une délégation de la Zad va rencontrer la préfète mercredi après-midi
Lire sur reporterre.net
13 avril 2018
Les animaux sauvages les plus populaires sont parmi les plus menacés
Lire sur reporterre.net
13 avril 2018
Sorbonne évacuée jeudi soir, mais pas Tolbiac
Lire sur reporterre.net
12 avril 2018
À la Sorbonne​, une AG​ des étudiants perturbée par la police
Lire sur reporterre.net
12 avril 2018
En Lozère, les usagers manifestent pour défendre les petites lignes ferroviaires
Lire sur reporterre.net
12 avril 2018
Audience en référé à Nantes contre l’expulsion des Cent Noms
Lire sur reporterre.net
12 avril 2018
Relaxe pour Coupat et Lévy, du « groupe de Tarnac »
Lire sur reporterre.net
10 avril 2018
Nouveau problème pour l’EPR de Flamanville
Lire sur reporterre.net
10 avril 2018
Deux militants de Bure condamnés à quatre mois de sursis et 3.000 euros d’amende
Lire sur reporterre.net
9 avril 2018
Expulsion en cours de l’université de Nanterre
Lire sur reporterre.net
7 avril 2018
Sur la Zad, une tour de bois est édifiée au Lama fâché
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Grands projets inutiles

18 avril 2018
Notre-Dame-des-Landes, quand la réalité rejoint la fiction de « Résilience »
Chronique
18 avril 2018
Zad de Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement et M. Hulot restent intransigeants
Info
15 avril 2018
La Zad vue par M. Macron : « La tyrannie de certaines minorités, habituées à ce qu’on leur cède en refusant de transformer le pays »
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Grands projets inutiles