Que fait la Police ?

Durée de lecture : 1 minute

20 juin 2020 / Maurice Rajsfus



Après la mort de l’historien et essayiste Maurice Rajsfus le 13 juin 2020, les éditions Libertalia ont mis en accès libre son livre « Je n’aime pas la police de mon pays ».

  • Présentation du livre par son auteur, Maurice Rajsfus :

Dans un pays où la police parle bien plus de ses droits que de ses devoirs, quel espace de liberté peut bien subsister pour les citoyens ? Ces droits revendiqués par les policiers ne peuvent que signifier, parallèlement, le renoncement à la critique quant à la qualité de leurs activités. Lorsque la parole du policier ne peut être réfutée, c’est toute la liberté d’expression qui se trouve mise en cause […]. Il est nécessaire que des témoins ou des observateurs se fassent entendre. C’est le rôle qu’a tenté de jouer, depuis le printemps 1994, l’Observatoire des libertés publiques et son bulletin mensuel Que fait la Police ? Avons-nous réussi à décrire les aspects malfaisants de la police et à sensibiliser les esprits ? Peut-être pour une minorité. Sans doute pas pour le plus grand nombre. Est-ce une raison pour renoncer ? Sans doute pas ! »

Inlassable contempteur de l’ordre sécuritaire, l’historien et essayiste Maurice Rajsfus, né en 1928, rescapé du Vél’ d’Hiv’, ancien président de Ras’l’Front (1991-1999), revient dans ce court texte sur l’aventure du bulletin Que fait la police ?





Lire aussi : « La police n’a pas lieu d’exister dans un monde qui va bien »