Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Déchets

Saturé de déchets, le Liban les jette à la mer

Depuis deux ans, le Liban vit une crise des déchets sans précédent, qui commence à avoir des conséquences sur la mer et sur ceux qui en dépendent. Un accord conclu entre le gouvernement et une compagnie privée permet à celle-ci de déverser les déchets en pleine Méditerranée.

« Ici, il y a trois ou quatre ans, on pouvait pêcher. Il ne fallait pas aller bien loin au large. Mais depuis qu’ils ont commencé à mettre les déchets dans la mer, tout est pollué. On ne pêche plus ici, il n’y a plus de poissons. Avec le temps, c’est toute la mer qui sera polluée. Vous voyez l’eau, elle est pleine de déchets. Tout ça vient de la décharge. »

Depuis quelques mois, les marins assistent impuissants à un va-et-vient constant de poids lourds qui transportent des déchets, depuis la décharge de Bourj Hammoud, près de Beyrouth.

Les camions ne vont pas bien loin. Juste de l’autre côté du petit port, où ils les jettent en pleine mer.

Une catastrophe environnementale et une crise de santé publique en devenir, dit Ismael Sukkarieh, un ancien député qui a consacré des décennies au dossier de la santé publique au Liban.

« J’ai pitié pour eux. Les poissons contiennent des métaux, des minerais, et même des traces de poisons. Bien sûr qu’il n’est pas recommandé de les manger. Moi, je ne nage plus dans la mer depuis quelques années au Liban. »

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire