Recevoir la lettre d'info

Économie

Se disant exploités, des ouvriers indiens saccagent leur usine d’iPhone

Samedi 19 décembre 2020, une émeute s’est produite dans la banlieue de Bangalore à l’usine du groupe taïwanais Wistron Infocomm Manufacturing. Des ouvriers en colère ont mis à sac l’entreprise, pulvérisé des vitres, cassé des caméras de surveillance et renversé des voitures. Un incendie s’est déclaré. Les ouvriers assurent ne pas avoir été payés depuis quatre mois et être contraints de faire des heures supplémentaires. Cité par le quotidien the Hindu, un responsable syndical, Satyanand, a dénoncé « une exploitation brutale » : « Le gouvernement de l’État a permis que l’entreprise s’affranchisse du respect des droits fondamentaux », a-t-il déclaré. L’usine emploie environ 15.000 personnes, mais la majorité d’entre elles sont engagées par des agences d’intérim, expliquent les médias locaux.

Une centaine de personnes ont été arrêtées après l’événement. Le ministre en chef adjoint de l’État du Karnataka, C. N. Ashwath Narayan, a dénoncé des actes de violence gratuite et ajouté que son gouvernement veillerait à ce que la lumière soit faite « sans tarder » sur cette affaire. « Nous nous assurerons de ce que les droits des travailleurs soient protégés et que les sommes dues leur soient versées », a-t-il déclaré.

Lundi 21 décembre, Apple a annoncé des sanctions contre l’entreprise qui fabrique les iPhone. Comme le rapporte le site TechCrunch, Apple a déclaré que ses employés ainsi que des auditeurs indépendants ont découvert que l’usine de Narasapura a enfreint le code de conduite des fournisseurs d’Apple. Des lacunes sont également évoquées dans la gestion des heures de travail.

« Comme toujours, notre objectif est de nous assurer que tous les membres de notre chaîne d’approvisionnement sont protégés et traités avec dignité et respect. Nous sommes très déçus et prenons des mesures immédiates pour régler ces problèmes. Wistron a pris des mesures disciplinaires et restructure ses équipes de recrutement et de paie à Narasapura », a écrit Apple dans un communiqué.

Ce n’est pas la première fois qu’un scandale éclate chez les partenaires d’Apple qui assemblent l’iPhone. Au mois de novembre, Apple avait déjà mis en probation Pegatron, un autre fournisseur qui faisait travailler de nuit des ouvriers étudiants.

Tous ces événements arrivent à un moment où Apple, avec l’Iphone, réalise des ventes record. La firme vient de sortir au dernier trimestre 2020, l’iPhone 12 qui est aussi l’un des premiers modèles compatibles avec la 5G.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende